×

Paris : mort pour asphyxie après une interpellation policière

Partager sur Facebook

Cédric Chouviat a perdu la vie à Paris après un interpellation policière : l’autopsie à déclaré que la mort a été causé par une fracture du larynx.

mort après interpellation policière
homme mort après un controle routier

Un livreur, Cédric Chouviat, est passé de vie à trépas à Paris après un contrôle routier le 3 janvier dernier. Les résultats de l’autopsie font état d’une fracture du larynx. Le parquet a ouvert une information judiciaire pour « homicide involontaire ».

Mort à Paris : la tragedie

Les circonstances de la mort de Cédric Chouviat sont élucidées dans des images filmées avec un smartphone. Ce sont les avocates de la famille du disparu qui ont bien voulu les publier ce mardi 7 janvier lors d’une conférence de presse au siège de la ligue des droits de l’homme. Ces images sont choquantes et elles laissent entrevoir la violence dans laquelle le contrôle routier s’est déroulé au quai Branly et à l’avenue de Suffren. Le père de 5 enfants succombera à un malaise cardiaque au cours de l’interpellation. Malheureusement, l’homme de 45 ans rendra l’âme 2 jours après à l’hôpital européen Georges-Pompidou.

Les conclusions sur la mort

Selon l’autopsie, le livreur a été victime d’une « manifestation asphyxique » alors même qu’il portait encore son casque au moment de son plaquage au sol. Cependant, il a été constaté que le coursier souffrait d’une insuffisance cardiovasculaire. Ce que dément formellement sa famille.

Attenons la qualification des faits que fera le juge d’instruction après l’ouverture d’une information judiciaire par le parquet de Paris pour « homicide involontaire ».


Contacts:

Laisser un message de réponse

1000

Contacts:

Leggi anche