×
google news

Trappes : Valérie Pécresse estime qu’il y a un « sentiment d’impunité »

Partager sur Facebook

L’ancienne ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche en 2007 sous Nicolas Sarkozy, Valérie Pécresse, a estimé ce matin sur RTL, concernant les violences urbaines survenues à Trappes vendredi dernier, qu’il y a « un sentiment d’impunité qui se répand« .

Alors que trois jeunes ont été condamnés pour avoir participé aux incidents, dont des peines allant de 10 mois fermes à 6 mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Versailles, la députés UMP juge qu’il y a « un problème quand un condamné à six mois de prison ferme sort libre du tribunal.

« Après un an de messages d’impunité envoyés par le gouvernement de François Hollande, que ça soit la remise en cause des peines planchers, la loi sur l’amnistie sociale ; il y a un climat et un sentiment d’impunité qui se répand dans la société française« , a-t-elle déclaré.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Lire aussi

loading...
Entire Digital Publishing - Learn to read again.