×
google news

Un FN fort « quand le PS est au pouvoir », pour Raffarin

Partager sur Facebook

Au lendemain de la victoire du candidat UMP lors de la législative partielle du Lot-et-Garonne, Jean-Pierre Raffarin a indiqué ce matin sur RTL que le Parti socialiste n’était pas en mesure de stopper la montée du Front national.

L'ancien premier ministre Jean-Pierre Raffarin

Avec un total de 53,76 % des suffrages, Jean-Louis Costes (UMP) a été élu dimanche soir député à l’occasion de la législative partielle de Villeneuve-sur-Lot, dans le Lot-et-Garonne, le fief de l’ancien ministre délégué au Budget Jérôme Cahuzac.

De cette élection, marquée par l’élimination dès le 1er tour du candidat socialiste Bernard Barral, c’est le score réussi par le Front national incarné par Etienne Bousquet-Cassagne, qui a obtenu 46,24 % des voix, qui interpelle le monde politique.

Invité à réagir lundi matin sur RTL, l’ancien premier ministre Jean-Pierre Raffarin n’a pas mâché ses mots pour dénoncer l’incapacité du Parti socialiste à faire face à la montée de l’extrême droite. « Ce qui est extraordinaire, c’est que le FN est au second tour quand le Parti socialiste est éliminé. Le Front national est élevé dans le pays quand le Parti socialiste est au pouvoir. »

« On ne peut pas compter sur le PS pour combattre le FN aujourd’hui », précise-t-il. Plus que la victoire du représentant de l’UMP, c’est la défaite du PS qui fait parler d’elle. Depuis l’arrivée au pouvoir en mai 2012 de François Hollande, c’est la huitième fois en autant de législatives partielles que la gauche s’incline.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Lire aussi

loading...
Entire Digital Publishing - Learn to read again.