×
google news

Affaire Cahuzac : vers un scandale financier de grande ampleur ?

Un témoignage accablant devant la Commission d’enquête sur l’évasion fiscale au Sénat pourrait mettre éclabousser de nombreuses personnalités politiques actuellement au gouvernement ou d’anciens ministres, à droite comme à gauche…

Illustration représentant l'ancien ministre Jérôme Cahuzac

Cette information provient de Pierre Condamin-Gerbier, ancien cadre de l’établissement financier suisse Reyl et ancien représentant de l’UMP en Suisse.

Celui qui au mois de mai dernier avait déclaré sur France Inter qu’il y avait « d’autres Cahuzac, à gauche, comme à droite » est revenu sur ces déclarations devant la Commission d’enquête sur l’évasion fiscale qui se déroule actuellement au Sénat.

« Des valises de billets »

« Quand j’ai mis mon nez dans les archives de l’UMP en Suisse, j’ai découvert des choses aberrantes et scandaleuses« , a une nouvelle fois déclaré Pierre Condamin-Gerbier devant les parlementaires. « Tout simplement des financements occultes, des valises de billets, des choses comme ça. »

Mr Condamin-Gerbier, l’un des principaux témoins dans le cadre de l’affaire Cahuzac, a expliqué les techniques très pointues d’évasion fiscale, pour lesquelles il indique avoir été le « témoin direct« . Il affirme d’autre part qu’une quinzaine de responsables politiques français, dont des ministres actuels ou des anciens ministres, seraient impliqués dans des affaires de fraudes fiscales.

« J’ai pris connaissance, en consultant les archives de l’UMP en Suisse, de pratiques scandaleuses. Mon homologue au PS m’a d’ailleurs confié avoir vu les mêmes choses au sein de son parti« , a-t-il ajouté devant les parlementaires comme le apporte Challenges.

« S’il m’arrivait quoi que ce soit… »

L’ancien banquier explique également détenir de très nombreuses preuves de ce qu’il avance. « L’ensemble des preuves documentaires ont été déposées auprès d’une partie tierce, comme une assurance. Si pour une raison ou une autre il m’arrivait quoi que ce soit et que je n’étais pas en mesure de moi-même livrer ces informations, un tiers sera en mesure et a déjà instruction de le faire« .

Pierre Condamin-Gerbier a été employé par la société financière suisse Reyl de 2006 à 2010. Il sera entendu ce jeudi à l’Assemblée nationale par le rapporteur socialiste du projet de loi pour la lutte contre la fraude fiscale.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

Contentsads.com