×
google news

Vifs échanges entre Mélenchon et Cahuzac

Partager sur Facebook

Le ministre délégué au Budget et le co-président du Parti de gauche ont débattu avec vigueur hier soir dans l’émission Mots Croisés sur France 2.

Débat entre Mélenchon et Cahuzac

Jérôme Cahuzac et Jean-Luc Mélenchon ont vivement débattus dans l’émission politique Mots Croisés au sujet de la dette de la France. Mr Cahuzac a accusé l’ancien candidat du Front de gauche de vouloir l’échec de ce gouvernement.

« Rembourser cela (la dette publique) ne se fera pas facilement… Faire croire qu’on va rembourser 1.800 milliards d’euros facilement, comme ça, un peu comme par magie (…) c’est se foutre du monde« , a attaqué le ministre délégué au Budget.

Il répondait à Mr Mélenchon qui venait de lui annoncer : « Voilà ce que dira mon gouvernement (s’il arrivait au pouvoir) : on paiera quand on pourra« .

« Et d’ici là, c’est la Banque centrale européenne qui va financer si jamais les taux d’intérêt explosent… La dette, on la paiera à mesure qu’on pourra. Et d’ici là, ceux à qui on (la) doit attendront« , avait-il poursuivi.

« Vous serez Cahuzandreou« 

« Ça ne marchera pas, ce que vous dites« , a répondu le ministre. « Ça ne suffira pas pour convaincre la BCE d’imprimer des euros comme la Réserve fédérale imprime des dollars, comme la Banque d’Angleterre imprime du sterling (…) En dépit de vos objurgations (…), nous n’obtiendrons pas cela de la BCE parce qu’elle est indépendante« , a-t-il poursuivi.

Jean-Luc Mélenchon a ensuite expliqué au Ministre qu’il serait impossible au gouvernement d’atteindre un taux de croissance de 0,8% et de réduire le déficit public à 3% du PIB en 2013, ce qui obligera ce gouvernement a faire passer un « deuxième plan d’austérité« .

« Vous serez Cahuzandreou avec Hollandreou, d’un plan à l’autre, austérité et austérité, et encore austérité« , lui a lancé le responsable du Parti de gauche, en référence aux différents plans d’austérités grecques qui ont eu les effets que l’on connaît.

Piqué au vif, le Ministre lui a répondu : « Arrêtez de faire le clown, vous méritez mieux que cela. Vous avez 4 millions de suffrages sur votre nom, cela ne vous autorise pas à faire le clown en direct à la télé« .

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Lire aussi

loading...
Entire Digital Publishing - Learn to read again.