×
google news

Serge De Beketch : biographie

Partager sur Facebook

Premiers pas Serge de Beketch, de son vrai nom Serge André Yourevitch Verebrussof de Beketch, d’origine russe, est né à Tour le 12 décembre 1946.
Son père meurt à la Bataille de Diên Biên Phu, au Vietnam, en 1954.
Serge fera sa scolarité à l’école des Pupilles de l’Air à Grenoble.

Il est embauché en 1966 par « Minute », comme pigiste.
Quatre ans après, il travaille chez « Havas Conseil » et participe à l’élaboration d’un département des médias spécifiques.
A partir de 1969, il travaille avec René Goscinny pour l’hebdomadaire « Pilote ».
Il réalisera également des bandes dessinées.
Sa Carrière En 1975, il suit René Goscinny vers la porte de « Pilote ».
En 1986, alors rédacteur en chef de « Minute », il démissionne suite à un conflit avec la direction.
Sur la demande de Jean Marie Le Pen, il acceptera de devenir directeur de la rédaction pour « National-Hebdo ».
En 1987, il participe à la création de « Radio Courtoisie » sur laquelle il animera un Libre Journal tous les mercredis jusqu’à son décès.
En 1990, la direction de « Minute » change et le nouveau propriétaire lui demande de revenir, et il accepte cette proposition.

En 1993, la direction est de nouveau modifiée et on lui retire ses fonctions, car il est jugé politiquement trop engagé.
Il crée alors avec son épouse « Le Livre Journal de la France courtoise ».
Sa carrière sera tachée par quelques scandales, suite à certains propos jugés antisémites et des discours parfois insultants.
Il sera d’ailleurs condamné deux fois pour diffamation.
Son action Parallèlement à cela, Serge de Beketch aura une vie associative assez développée puisqu’il fut vice-président de l’Alliance générale contre le racisme et pour le respect de l’identité française et chrétienne, il a participé à la fondation du Cercle d’amitié française juive et chrétienne.
En 2006, il participe à une pétition demandant une grâce présidentielle pour Michel Lajoye, condamné à perpétuité pour avoir fait un attentat raciste en Normandie qui n’avait heureusement pas fait de morts.
Enfin, Serge de Beketch soutenait activement le village d’enfant de Riaumont (école hors cadre de l’Education Nationale qui a comme base d’enseignement la chrétienté et le scoutisme).
Au début des années 1990, il est hospitalisé pour soigner sa maladie de Hodgkin, mais contracte alors une hépatite B.
Quinze ans après, de nouveau hospitalisé pour soigner cette hépatite, mais il contracte un streptocoque qui lui sera fatal.
Il meurt le 6 octobre 2007 à l’âge de presque 61 ans.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Lire aussi

loading...
Entire Digital Publishing - Learn to read again.