×
google news

Analyse et critique du film Terreur sur la ligne (2006)

Partager sur Facebook

Résumé Lorsqu’une baby-sitter et les enfants dont elle a la garde sont sauvagement assassinés, la police est sur les dents.
De son côté, Jill (Camilla Belle), une adolescente tout à fait normale, est contrainte de jouer les baby-sitters pour un couple fortuné les Madrakis afin de pouvoir payer sa facture de téléphone portable.

La nuit commence alors paisiblement, tandis que Jill met les enfants au lit et s’amuse à admirer les bijoux de Mme Mandrakis.
Mais bientôt, des appels téléphoniques anonymes perturbent l’adolescente.
Elle reçoit alors brièvement la visite de sa meilleure amie Tiffany (Katie Cassidy) – avec qui le petit ami de Jill la trompe – puis les appels se font plus pressants.
Le psychopathe Paniquée, Jill appelle la police et après quelques minutes, ils parviennent à identifier l’origine des coups de téléphone : l’homme qui appelle est à l’intérieur de la maison.
En montant à l’étage, Jill découvre alors le cadavre de Tiffany, pourtant partie plus tôt dans la soirée.
Puis Jill est assaillie par son interlocuteur inconnu : elle s’échappe de justesse, réveille les enfants et les envoie à l’abri, dans la serre.

Rapidement, cependant, Jill découvre le cadavre de la gouvernante.
L’inconnu se jette à nouveau sur Jill et un ultime duel au sommet prend place dans la maison Mandrakis, tandis que la police n’est plus très loin… Genèse En 1979, Fred Walton écrit et dirige « When A Stranger Calls », film d’horreur mettant en scène Carol Kane et Charles Durning et devenu culte pour sa première demi-heure pleine de tension.
En 2006, Screen Gems et Davis Entertainment décident de faire le remake du film de Walton et en confient la direction à Simon West (« Con Air », « Tomb Raider »).
Réception critique et succès commercial À sa sortie en salle en février 2006, le film « Terreur sur la ligne » (2006) est très mal reçu par les critiques.
Dépourvu de la tension de l’original et par conséquent, du moindre intérêt intrinsèque, les 87 minutes semblent interminables à de nombreux journalistes.
D’autant plus qu’elles ne font preuve d’aucune originalité.
Tourné pour un (petit) budget de 15 millions de dollars, le film parvient néanmoins à s’assurer un succès honorable au box-office, récoltant près de 67 millions de dollars au termes de sa carrière cinématographique.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Lire aussi

loading...
Entire Digital Publishing - Learn to read again.