×
google news

Jérôme Cahuzac croit être le « bouc émissaire idéal » du PS

Partager sur Facebook

Alors qu’il va effectuer mercredi son retour à l’Assemblée nationale et doit répondre de ses actes auprès d’une commission d’enquête parlementaire, Jérôme Cahuzac ne s’est pas privé sur Europe 1 pour égratigner la gauche.

Ministre du Budget, Jérôme Cahuzac

Ce matin, l’ancien député de la 3e circonscription du Lot-et-Garonne s’est dit consterné par les critiques à son égard de son propre camp. « Je suis le bouc émissaire idéal de toutes les turpitudes politiques, a indiqué l’ex-ministre délégué au budget. On m’a comparé à Stavisky. C’est moi qui suis responsable des huit partielles perdues par la majorité, ou encore de la montée du FN. Ils m’ont tous jugé par avance, même certains qui se disaient mes amis. »

Dénonçant également d’avoir vu son nom mêlé à celui de Bernard Tapie concernant l’arbitrage rendu en faveur de l’homme d’affaires au sujet de son litige avec le Crédit Lyonnais, Jérôme Cahuzac a aussi démenti le fait d’avoir interféré dans la législative partielle de Villeneuve-sur-Lot, remportée par le candidat de l’UMP Jean-Louis Costes.

« Ce sont des fantasmes de journalistes. Contrairement à ce qui a été écrit, je n’ai aucune ambition pour la mairie. Le problème, c’est que mes accusateurs disent ce qu’ils veulent, ils savent que je ne peux pas répondre. Quand on parle de moi, d’abord on met les choses au conditionnel, puis à l’indicatif, puis on dit que c’est vrai. C’est emblématique de ma vie. » C’est cet après-midi que Jérôme Cahuzac doit être entendu par les députés, notamment concernant la position du gouvernement sur les accusations de fraude fiscale dont il fait l’objet.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Lire aussi

loading...
Entire Digital Publishing - Learn to read again.