×
google news

Policiers de la BAC tués : le chauffard les aurait volontairement percuté

Le chauffard ivre, qui était pris en chasse par les agents de la BAC, aurait volontairement percuté l’autre véhicule de police à plus de 150 km/h, tuant deux policiers.

Police française

Alors que le pronostic vital d’un troisième policier âgé de 54 ans est toujours engagé, le procureur de la République de Paris, François Molins, a déclaré que le chauffard avait « délibérément » percuté le véhicule de police indiquant qu' »aucune trace de freinage n’a été décelée sur les lieux.

Il semble que la Range Rover roulait à très grande vitesse ».

D’après les enquêteurs, le chauffard roulait avec 1,4 g d’alcool par litre de sang et il était en défaut de permis. Le procureur a fait savoir que le conducteur avait déjà été condamné huit fois, dont cinq pour des délits routiers, et qu’il avait déjà fait deux séjours en prison.

Les jeunes hommes conduisant le Range Rover avaient « passé une soirée et une nuit arrosées dans un établissement de nuit« , a indiqué Mr Molins, le procureur de Paris, qui a ouvert une enquête pour « homicide volontaire sur personne dépositaire de l’autorité publique, tentative et complicité de ce crime« .

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

Contents.media