×
google news

La légitime défense non retenue pour un gardien de la paix

Le policier qui a mortellement blessé Amine Bentounsi, samedi soir, à Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis) a été présenté ce mercredi au parquet de Bobigny. Il était en garde à vue.

Le policier qui a mortellement blessé Amine Bentounsi, samedi soir, à Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis) a été présenté ce mercredi au parquet de Bobigny. Il était en garde à vue.

Une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Bobigny pour «violences volontaires avec arme par un personne dépositaire de l’autorité publique ayant entraîné la mort sans intention de la donner».

Un contrôle judiciaire et une interdiction d’exercer son activité professionnelle ont été requise contre le policier.

Amine Bentounsi, recherché depuis juillet 2010 pour s’être évadé de la prison de Chateaudun (Eure-et-Loir), avait été signalé par un appel anonyme.

Quatre policiers s’étaient mis à sa poursuite. L’un d’entre-eux s’était retrouvé face au suspect qui était armé mais n’a pas tiré. Les constatations, l’autopsie et un témoin avaient remis en cause l’hypothèse de la légitime défense: le tir mortel a en effet atteint Amine Bentounsi dans le dos.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

Contents.media