×
google news

Fin de série : Lada Classica

En voilà une qui va dire : “Ouf, enfin la retraite !” Devenue presque malgré elle légendaire, la Lada Classica, plus connue sous le sobriquet de 1200 ou 2100 ou encore Combi pour le break, va tirer sa révérence après avoir été produite pendant 41 ans ! Au passage, elle devient la deuxième voiture la plus vendue au monde avec 16 millions d’exemplaires, juste derrière l’indéboulonnable Volkswagen Coccinelle (l’original, pas le remake).

Née Fiat 124, Lada passa à l’époque un accord avec le constructeur italien pour produire sous licence cette voiture dans ses usines.
Véritable initiatrice du fameux low-cost avant l’heure, c’est ironiquement la Dacia Logan, rebadgée Lada, qui lui succédera sur ses chaînes de montages, Lada étant dorénavant contrôlé par Renault.

Contrairement à la Cox, elle ne fut pas star de cinéma, même si elle était régulièrement ridiculisée dans certains films, notamment le James Bond “Tuer n’est pas joué”.
Elle symbolisait avant tout l’Union Soviétique à l’époque, puis la Russie ensuite.
Complètement obsolète avec sa propulsion et son essieu rigide, elle mettait en évidence l’incapacité de Lada à produire des voitures modernes et fiables.
Si sa carrière a duré si longtemps, c’en est la raison principale… Déclinée en berline classique à coffre dite Sedan, elle fut aussi produite en break et vendue en Europe, notamment en France où on peut croiser, de temps à autres, quelques survivants, véritables dinosaures d’une ère automobile révolue.
Mais elle a aussi dû sa longue carrière grâce à son tarif incroyablement bas puisque qu’en Russie, les derniers exemplaires produits étaient vendus l’équivalent de 3 900 € ! Du discount avant l’heure, on vous disait.
Sauf qu’une Dacia Logan, pourtant peu évoluée techniquement, est quand même bien plus moderne dans ses prestations, qu’elles soient routières, d’agrément, d’équipements ou de sécurité.
Et puis, malgré tout, la Classica a quand même eu droit à sa version sportive.
Si, si, souvenez-vous des breaks qui avaient une balle de tennis sur la boule de remorquage…

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

Contents.media