×
google news

Scorpa c'est fini

La moto française voit l’un de ses plus anciens constructeurs actifs disparaître.
Les effets de la crise passent par là.
la faute à des banquiers qui serrent les fesses.
Pour tant, Scorpa, ça marche.
Pour preuve, je prends les 200 motos vendus durant les deux derniers mois.

Mais les factures tombent, il faut un peu de trésorerie.

Mais rien y fait, personne ne veut soutenir la marque.
Six mois après sa mise en redressement judiciaire, Scorpa n’a malheureusement pas réussi à trouver une solution de reprise.
Deux candidats s’étaient montrés intéressé.

Sherco d’une part mais son plan ne reprenait pas assez de salariés (seulement 25 % sur un effectif de 23 personnes) ce que le tribunal de commerce de Nîmes a considéré comme insuffisant.
PUBLICITÉPUBLICITÉD’autre part, des investisseurs italiens associés au fabricant espagnol Gas-Gas.
Leur plan de reprise stipulait que Yamaha continue à fournir les moteurs ce que ce dernier a refusé.
Pierre-Louis Amancic : “J’ai de l’amertume car durant les deux derniers mois nous avons vendu 200 motos.

Pour un problème avec les banques, une marque va disparaître au bout de 15 ans d’existence.
”Car Scorpa ce n’est pas du vent : ce sont de multiples victoires en compétition, la vente de motos à la police de Tokyo, des produits innovants (E-Tricks, T-Ride etc.
) et performants qui lui ont donné une renommée mondiale, un accord avec Yamaha pour la fourniture de moteur ce qui est un signe évident de reconnaissance d’un savoir-faire.
Yamaha ira même jusqu’à proposer la distribution des Scorpa dans son réseau et acceptera qu’elles portent le nom de “TY” qui est le nom mythique des Yamaha de trial.
Une page se tourne, espérons simplement que le livre ne se referme pas complètement.
Source Vladimof le site de la moto française

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

Contents.media