×
google news

Le poker, ce jeu qui tend à se démocratiser

Partager sur Facebook

Petit à petit, le poker se détache de son image de gros sous joué dans les caves, les arrières boutiques sombres.
Le poker se démocratise Aujourd’hui, grâce à Internet, on peut jouer en fonction de son budget et parfois gagner de argent.
Il est même possible de monter une » bankroll » (mot désignant le compte ou se situe l’argent du joueur) sans aucun dépôt grâce à certains tournois gratuits ou même avec de l’argent virtuel.

Mais le poker n’est pas qu’une histoire d’argent.
Au-delà de l’argent, il faut voir le côté psychologique, la réflexion qui se cache derrière chaque joueur de poker.
Car le poker n’est pas qu’un jeu de chance, tout joueur de poker vous le dira, sur le long terme, les personnes qui jouent avec la chance perdront la totalité de leurs gains, mais il faut de la chance, comme dans tout.
Ce jeu passionnant, le reflet d’une personnalité Au tour d’une table de poker, on peut retrouver la personnalité de la personne en fonction de son style de jeu, par exemple le calculateur qui jouera en fonction de ses chances de gagner, la personne qui aime le risque qui suivra toute relance en sachant pertinemment qu’il n’a que 10% de chance de gagner, celui qui n’aime pas le risque et qui a peur de mettre des jetons, qui se couchera sur toutes les relances.

Bref, ce jeu est très intéressant pour découvrir ses adversaires, mais aussi soi-même.
Devenir joueur de poker Devenir joueur de poker n’est pas chose aisée.
La recette n’est écrite dans aucun livre, les livres vous aideront à trouver votre propre style de jeu, son A-game.
Il faut par contre savoir respecter une gestion de Bankroll très particulière afin de pouvoir remonter la « pente » plus facilement en cas de coup dur, ou « bad beat ».
Il faut savoir aussi qu’aujourd’hui, seul 10% des joueurs qui jouent seront gagnants sur le long terme.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media