×
google news

Ségolène Royal aurait fait un chantage à la subvention : les artistes des Francopholies contestent la déprogrammation d'Orelsan

Partager sur Facebook

On parle depuis Avril de la probable déprogrammation du rappeur controversé Orelsan des Francofolies de La Rochelle.
On vous avait présenté son clip qui a déchainé les foudres des associations et de certains politiques.
Et bien c’est chose faite et la plupart des artistes contestent cette déprogrammation : un vrai danger pour la liberté d’expression…Gérard Pont aurait subi des pressions :Ségolène Royal s’est positionnée en maître-chanteuse : ou il arrêtait la programmation ou il n’avait plus de subventions.

Les artistes sont fous furieux … Olivia Ruiz a dédié à “celui qui n’est pas là, monsieur Orelsan”, le chanteur Cali a également été très clair sur le sujet en dénonçant un “acharnement insupportable sur Orelsan” :La manifestation se discrédite totalement et risque de provoquer (…) des autocensures très peu propices à la création.
Il y aura un avant et un après Orelsan.
Pour ma part, je boycotterai, avec tristesse mais conviction, tous ces lieux muselés.
Le chanteur de Tryo, Christophe Mali, s’est lui aussi exprimé :Je suis pour la liberté d’expression, ce n’est pas une poignée d’associations qui va faire la pluie et le beau temps sur les festivals.

Je pense que le patron des Francofolies (Gérard Pont, ndlr) a fait une grave erreur, qu’il regrette lui-mêmeLe jeune chanteur Joseph d’Anvers lui aussi : Que les choses soient bien ou mal dites, c’est un autre problème.
Avec cette chanson, Orelsan a peut-être été maladroit, et encore : c’était une connerie de jeunesse.
Je ne serais pas très fier si on ressortait certains textes de mon ancien groupe de rock.
Si la politique censure la musique …Source : OrangeActu

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media