×

Abdelhakim Dekhar, le tireur de « Libération », confondu par l’ADN

Partager sur Facebook
Abdelhakim Dekhar – Crédits : France 2

L’homme mis en garde à vue mercredi soir à 19 heures à Paris s’est révélé être Abdelhakim Dekhar, condamné dans l’affaire Rey-Maupin en 1998. L’homme a été confondu par son ADN.

L’information a été annoncée par les autorités à 0h44 dans la nuit de mercredi. L’ADN de l’homme arrêté à Bois-Colombes en fin de journée mercredi est « identique » à celui qui a été trouvé sur une douille issu de l’arme ayant servi à tirer sur un assistant photographe du quotidien Libération.

L’homme, prénommé Abdelhakim Dekhar, est bien connu des services judiciaires, puisqu’il avait été condamné en 1998 dans l’affaire de la fusillade de la place de la Nation, avec le couple Florence Rey et Audry Maupin.

Abdelhakim Dekhar a été découvert dans une voiture hier soir dans un état « semi-inconscient », « comme groggy » et a probablement avalé « des médicaments qui peut laisser penser à une tentative de suicide ». C’est un ami à lui qui l’hébergeait à Courbevoie qui a appelé le commissariat, après que Dekhar lui ait dit « J’ai fait une connerie » en évoquant les coups de fusil à Libération.


Contacts:

Laisser un message de réponse

1000

Contacts: