×

Free Mobile : pas de fusion mais une itinérance 4G avec SFR ?

Partager sur Facebook

Un an après son lancement, le réseau de téléphonie mobile de Free est un vrai succès, comptant à ce jour plus de 5 millions d’abonnés.

Xavier Niel – Crédits : LEWEB12, flickr.com/photos/leweb3/

Mais après avoir bouleversé le paysage français du mobile et inquiété les trois plus grands opérateurs, il manque encore à Free un élément essentiel à son expansion : son propre réseau. Pour pallier à cela, différentes solutions existent, la première étant le contrat d’itinérance avec Orange qui permet à Free de couvrir la France pendant que l’opérateur installe ses propres antennes.

Une autre solution pourrait aussi être envisagée : la fusion avec un opérateur existant : d’après les dernières rumeurs, un rapprochement aurait pu se faire avec SFR, mais Xavier Niel lui-même, dans un entretien accordé au Figaro, a écarté cette possibilité. « La consolidation n’est pas à l’ordre du jour pour nous » a-t-il tout simplement expliqué.

Pour le fondateur de Free, il y a de  » la place (en France) pour quatre opérateurs profitables et à même de financer leurs investissements« , mais n’écarte pas la piste de la mutualisation des réseaux.

Itinérance avec SFR sur la 4 G ?

Comme nous l’avons indiqué au début de notre article, Free Mobile a passé un accord d’itinérance avec Orange sur le réseau 3G afin de pouvoir couvrir toute la France. Alors que la 4G pointe déjà le bout de son nez, Xavier Niel assure disposer de fréquences 4G et que le « réseau est prêt« . Toutefois, soucieux d’éviter un retard de déploiement, Free Mobile aurait conclu un accord d’itinérance avec SFR concernant la 4G, comme il l’a aussi confié au Figaro.

« Si nécessaire, SFR a pris l’engagement de nous fournir l’itinérance sur plus de 60% du territoire » a ainsi assuré le patron d’Iliad, la maison mère de Free Mobile. Une déclaration qui pourrait surprendre d’autant plus que les relations semblaient tendues avec des recours à la justice sur certains dossiers. Mais après avoir vu Orange « s’en mettre plein les poches« , du côté de SFR on a peut-être revu sa position et voulu prendre aussi sa part du gâteau…


Contacts:

Laisser un message de réponse

1000

Contacts: