×
google news

Circuit de l'Eure : à peine ouvert, on demande déjà sa fermeture !

Faut-il croire que la France marche sur la tête ? C’est en tout cas l’impression que j’en ai après la lecture d’un projet de fermeture sur le tout récent “Circuit de l’Eure” et je vous invite à signer la pétition ci-dessous.

Un politicard plus soucieux de sa ré-élection que de l’aspect sécuritaire qu’offre un circuit est en train de se poser la question d’une fermeture de cette structure sortie de terre durant l’hiver grâce à son autorisation … allez comprendre ! Et puisqu’il faut le nommer : Mr Jean Claude Mary, chargé du Développement durable et vice président de l’agglomération de Vernon, il était donc bien au courant de l’arrivée du circuit !Une association s’est mise en place et se plaint de deux choses :- la “pollution sonore”- l’odeurCela me rappelle un vieux relent de Jacques Chirac “le bruit et l’odeur”… Je vous met le lien de la pétition ici, pour ceux qui ne voudraient pas lire la suite du débat pourtant fort instructif…Alors pour se défendre, le circuit a mis en avant plusieurs arguments imparables : Pour le bruit, chaque véhicule ne doit pas dépasser les 95 dB, mesure prise à 4 500 tr et à 20 cm du pot, autant dire que l’on est très loin de la douce mélodie d’une ligne inox.

Les habitations les plus proches étant à 800m, la propagation du son est ramenée à 62dB maximum.
En effet les riverains les plus proches sont susceptibles d’entendre dans leur cour un bruit pouvant aller jusqu’à 62dB.
Comparons alors ce que 62 dB représentent sur une échelle de bruit courant.
· De 30 à 40 dB : forêt· De 40 à 50 dB : bibliothèque, lave-vaisselle· De 50 à 60 dB : lave-linge· De 60 à 70 dB : sèche-linge, téléviseur, conversation courante· De 70 à 80 dB : aspirateur, restaurant bruyant, voiture de tourisme· De 80 à 90 dB : tondeuse à gazon, klaxon de voiture, tronçonneuse électrique· De 90 à 100 dB : route à circulation dense, atelier de forgeage, TGV à 300 km/h à 25 m“Le son perçu par les riverains est donc inférieur à celui d’une voiture qui passerait dans la rue et d’une discussion normale.
Au delà de 10dB d’écart le son le plus petit est couvert par le plus fort.
Nous pouvons ainsi conclure qu’en effet, les riverains entendent un bruit, mais compte tenu de cette valeur, pouvons nous qualifié ce bruit de nuisible ?”Pour l’odeur, Les gaz d’échappements les plus nocifs ou dangereux sont sans nul doute ceux des véhicules diesel anciens.
Sur un circuit, le parc automobile se trouve très récent.
Les autos étant à 99% des autos essences, elles possèdent en grande majorité des catalyseurs qui diminuent l’impact sur l’environnement.
Une tondeuse à gazon rejette à proportion équivalente bien plus d’émissions polluantes.
On entend par gaz d’échappement les déchets gazeux devenus inutilisables qui sont générés par un processus de combustion.
Les gaz d’échappement des moteurs contiennent des produits non toxiques tels que la vapeur d’eau, le dioxyde de carbone et l’azote, mais aussi des substances toxiques pour l’homme et/ou polluantes pour l’environnement, à savoir le monoxyde de carbone (CO), les hydrocarbures (HC) et l’oxyde d’azote (NOx).
Le monoxyde de carbone (CO) est émis par les automobiles quand la température est insuffisante pour une oxydation complète des hydrocarbures de l’essence en eau et en CO2.
Le monoxyde de carbone est un gaz incolore, inodore et très toxique.
Le mélange avec l’air est facile puisque sa densité est proche de celle de l’air.
Le dioxyde de carbone (CO2) par ailleurs moins toxique et non combustible, a tendance à s’accumuler au niveau du sol dans les lieux calmes.
L’Oxyde d’azote est en partie responsable de pluies acides et de la formation de smog.
Sa densité est de 1,04.
Le dioxyde d’azote (NO2) est un gaz toxique qui peut entraîner une irritation des muqueuses.
En conclusion, nous pouvons retenir que le SEUL GAZ ÉCHAPPEMENT à se mélanger dans l’air est INODORE.
Les autres gaz étant retenus au sol (dans le bitume) et dans des zones d’actions limitées (enceinte du circuit).
La proximité de la forêt qui forme une « barrière » rend donc impossible une pollution et odeur perçue par l’être humain situé à plus d’un kilomètre.
Il s’agit là d’un effet placebo.
Et je vous passe bien entendu les conséquences économiques et sociales d’une telle fermeture : de l’argent a été investi, des emplois ont été créés et de l’argent frais apporté autour du circuit, car oui les adeptes du circuit, ont en règle générale les bourses garnies : le petit garagiste du coin doit être content de changer quelques plaquettes ou pneus en plus à l’année, le marchand de tabac, l’hôtel du coin, les restaurants et même les commerçants du centre ville …Que voulez-vous, la politique n’est plus une mission pour l’intérêt public mais un métier, certains n’ont même jamais rien fait d’autre de leur vie… Ils sont donc attachés à leur fauteuil.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

Contentsads.com