×
google news

Essai Toyota Yaris 1.3 Dual VVT-i Lounge : plus européenne que jamais !

Partager sur Facebook

La Toyota Yaris 3ème génération se présente comme une citadine plus mûre, plus adulte, aux formes plus géométriques et rationnelles, renonçant à quelques éléments distinctifs comme la banquette arrière coulissante, sans rien perdre de ses fonctionnalités.
Au contraire l’espace interne gagne quelques centimètres dans la zone arrière et atteint un standard de niveau supérieur : quatre adultes peuvent y voyager très confortablement sans se gêner.
Les normes concernant la sécurité ont obligé les stylistes japonais à augmenter le volume de la carrosserie, en allongeant la voiture de 10 centimètres (pour un total de 3.
89 mètres) et l’empattement de 5.
Par contre la hauteur a été diminuée ce qui augmente l’impression de sportivité, souligné par un avant plus prononcé grâce à des blocs optiques évocateurs.
Le profil est équilibré tandis que l’arrière est très semblable à ses prédécesseurs mais se révèle peut-être un peu trop élaboré et superficiel.
MATÉRIAUX ET ESPACE INTÉRIEURLa plupart des matériaux plastiques utilisés pour revêtir le tableau de bord ne sont ni tapent à l’oeil, ni clinquants.
Même s’ils ne sont pas souples au toucher, ces plastiques donnent une sensation de qualité et de solidité.
Par contre le revêtement interne des portes est réalisé en plastique souple, idem pour la partie centrale du tableau de bord.
Le volant est très bon, agréable tant pour son design que pour son ergonomie.
Gaîné de cuir, il donne une sensation d’exclusivité.
La planche avant est donc pragmatique et robuste avec pour seul défaut un vide poche dont la fermeture laisse un peu à désirer.
Au centre de la planche se trouve un écran tactile de 6.
1 pouces, qui intègre les fonctions du système audio avec 6 haut-parleurs et caméras à l’arrière pour l’aide au parking.
Les prises Aux et USB sont de série alors que pour un montant non encore révélé il sera possible d’ajouter un GPS et la connexion Internet via le téléphone portable (grâce au Bluetooth).
L’espace interne est très vaste, en particulier à l’arrière et au dessus de la tête.
Le coffre fait 286 litres et est très pratique, mais l’absence des sièges coulissants diminue la possibilité d’augmenter sa taille.
CONDUITE FACILE ET RASSURANTELa Toyota Yaris que nous avons testée était équipée d’un moteur essence 1.
3 Dual VVT-i de 99 ch et 125 Nm, déjà utilisé sur la iQ.
Le quatre cylindre n’est certe pas sportif mais il garantit une conduite agréable, avec un bon fonctionnement d’ensemble accouplé à la boîte de vitesses à 6 rapports.
L’accélération de 0-100 km/h est satisfaisante (11.
7 secondes), tout comme la vitesse de pointe de 175 km/h.
La consommation s’est abaissée (5.
4 l/100 km), avec la possibilité de descendre jusqu’à 3.
7 l/100 km lorsqu’on maintient une vitesse de 90 km/h en sixième.
Le comportement sur route est intuitif et prévisible.
Pas de prise de roulis éxagéré et l’avant souvire un peu en usage sportif.
Les suspensions absorbe bien les aspérités de la route alors que l’insonorisation nous a moins convaincue.
Jusqu’à 2.
500 tours la Yaris reste silencieuse, mais au delà elle produit un bruit ennuyeux.
PRIX ET DOTATIONSNous ne possédons pas encore la liste des prix complète (les tarifs seront annoncés en octobre), mais Toyota mais annonce que la version de départ avec moteur 1.
0 de 69 ch, équipement de base et carrosserie trois portes sera en vente à partir de 11.
050 euros.
L’équipement de base aura déjà une dotation très complète, comme les 7 airbags, l’ESP, les appuis-tête avant anti coup de lapin, les sièges arrière inclinables, les fenêtres électriques à l’avant et la fermeture centralisée.
Clim’ électrique et radio feront par contre parti d’un pack à part (environ 1.
500 euros), alors que l’Active sera dotée en série de tout ce que l’on a déjà cité plus le siège conducteur réglable en hauteur, les rétroviseurs réglables électriquement et de la teinte de la voiture, le volant et le pommeau de vitesse en cuir, la caméra de recul et le système audio avec écran touch de 6.
1 pouces.
La Lounge proposera quant à elle des jantes de 15 pouces, la clim’ bi-zone et l’ouverture électrique des fenêtres arrière alors que la Style sera dotée de jantes de 16 pouces, d’un becquet postérieur et de coutures apparentes orange pour le volant et le pommeau du levier de vitesse.
QUALITÉS ET DÉFAUTSOn a aimé-Habitabilité-L’élasticité du moteurNous avons moins aimé-Insonorisation-Les reflets sur l’écran pour le système multimédiaEn savoir plus sur la Toyota Yaris

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Lire aussi

Comment  faire et où changer ses pneus pas chers ?
Automobile

Comment faire et où changer ses pneus pas chers ?

8 mai 2020
De nos jours, cela devient difficile d’entretenir sa voiture, car même pour faire changer ses pneus cela coûte cher. Internet est une source inépuisable de renseignements bons ou mauvais et…
Ducati Multistrada 2010 : la vidéo avec piano
Automobile

Ducati Multistrada 2010 : la vidéo avec piano

22 avril 2020
Voici LA vidéo de présentation officielle de celle qui crée le buzz en ce moment sur la planète moto. Ducati a choisi de nous présenter la nouvelle Multistrada dans une…
loading...
Bimota & Moto Morini : MMB-1 et MMB-2
Automobile

Bimota & Moto Morini : MMB-1 et MMB-2

22 avril 2020
Si Bimota ne se penche aujourd’hui que sur les moteurs Ducati, beaucoup d’italiens et nous aussi rêvent à un destin identique pour le bicylindre de Moto Morini.C’est à Oberdan Bezzi…
Entire Digital Publishing - Learn to read again.