×

Tout ce qu'il faut savoir sur le marketing de la culture

Partager sur Facebook

Spécificité et définition du marketing culturel Les organisations culturelles sont encore réfractaires à l’emploi du terme « marketing« , car trop proche d’un aspect purement commercial.
Cependant, le marketing est une discipline qui s’adapte quasiment à tous les domaines, et la culture n’y échappe pas.
Les démarches et outils du marketing sont indispensables à la culture pour lancer un nouveau projet, captiver puis fidéliser un public.

Ainsi, l’adaptation du marketing au domaine culturel résulte principalement et directement de la complexité du « produit » culturel en lui-même (conséquence d’un mode d’expression issu d’un domaine du paysage culturel : arts plastiques, cinéma, musique, etc.
).
La définition du marketing culturel tend à se calquer sur celle du marketing « classique » : « Ensemble des outils dont dispose une organisation pour susciter, de la part de ses publics, des comportements favorables à la réalisation de ses objectifs organisationnels.
 » (Marketing de l’art et de la culture, Dominique Bourgeon-Renault, édition DUNOD, 2009).
Toutefois, le marketing de l’art et de la culture a pour principale différence qu’après une phase dite de création, l’objectif et de diriger une étude vers un public potentiellement intéressé et de le fidéliser.

Apport du marketing dans les domaines de la culture : Le marketing reste le marketing.
Cette discipline en s’adaptant aux particularités du « produit » culturel va donc prendre en considération l’ensemble des outils dont dispose une organisation culturelle pour susciter, de la part du public, des comportements favorables à la réalisation des objectifs organisationnels, et ce, quelle que soit l’origine du domaine culturel (musée, cinéma, salle de concert, etc.
).
Le principal outil du marketing étant l’étude d’un public.
Il permettra d’en délimiter et d’en saisir les comportements et donc de travailler avec précision et efficacité, à l’exécution des objectifs ciblés (artistique et culturel, social, financier) par une organisation.
Ayant délimité la problématique du comportement de consommation culturelle, il concourra à évaluer et renforcer la perception du consommateur culturel dans le but précis de soumettre aux organisations des améliorations possibles visant à agir sur la fréquentation de leurs institutions, consolider le relationnel public et ainsi créer une valeur et une fidélisation.


Contacts:

Laisser un message de réponse

1000

Leggi anche