×
google news

F1 GP Japon- Le commentaire en direct !

Tour de chauffe : La grande messe de la Formule 1 reprend après une petite semaine suivant Singapour.
Cette manche du championnat peut être décisive pour le leadership du championnat car Button, s’il repart avec 5 points de plus que son coéquipier Barrichello, est en mesure de repartir avec le titre de champion du monde des pilotes 2009.

Mais il part pour l’instant 7è, contre 5è pour le brésilien…Vettel en pôle espère encore figurer en bonne place pour le classement final.
Départ-1er et 2è tour : Pas de casse, Hamilton mange la deuxième place à Trulli en manque de dépasser Vettel, plus lourd et non utilisateur du KERS.

Buemi cale presque, reste scotché et perd 5 place.
Button loupe complètement son départ et est rétrogradé à la 11è place.
Vettel cravache dès le début de la course et joue aux qualifs en mettant déjà 2,2 secondes à Hamilton.
3-4-5è tour : Il effectue un nouveau meilleur temps au 3è tour à 1:33.
949, mais ne distance plus autant Hamilton, Button derrière prend la 10è position aux dépends de Kubica.
Sutil, 9è, intimide Kovalainen en prenant la place dans ses rétroviseurs.
PUBLICITÉPUBLICITÉ6-7-8è tour : Pas de changements notoires, Alonso reste au 15è rang, Button est loin encore de prendre sa couronne au Japon à son actuelle 10è position.
9-10-11è tour : Buemi abandonne, après des problèmes nés dès le début du weekend sur sa Toro-Rosso.
Hamilton reste à 5 secondes de Vettel, Trulli à 6 secondes et demie et Heidfeld à plus de 12 secondes.
12-13-14è tour : Sutil tente enfin un dépassement sur Kovailainen à la dernière chicane, il passe à l’intérieur magnifiquement mais le finlandais résiste et envoie Sutil en tête à queue.
Derrière, Button en profite pour chiper deux places en rentrant dans les points.
15-16-17è tour : Premiers arrêts aux stands, Hamilton repart 6è, Trulli peu derrière devant Barrichello, Sutil très déçu de son dépassement raté effectue aussi son ravitaillement et repart 17è.
Button repart en durs, Vettel s’élance dans les stands mais son arrêt s’éternise à 12 secondes, mais reste logiquement premier grâce à son avance.
18-19-20è tour : La moitié des pilotes se sont arrêtés, Rosberg est encore virtuellement second et fait le pont entre Hamilton et Vettel.
21-22-23è tour : Alguersuari, 10è, informe que Barrichello est très lent, à cause sûrement de l’essence embarquée et l’espagnol ne s’est pas encore arrêté.
Rosberg s’arrête et repart derrière Barrichello après un bon plein d’essence.
24-25-26è tour : les écarts après les ravitaillements sont quasiment identiques à ceux d’avant, Hamilton est toujours à un peu plus de 5 secondes.
27-28-29è tour :Nakajima sur une stratégie à un arrêt passe par la case stands, restent encore les deux Renault d’Alonso et Grosjean à effectuer la même opération.
Webber en est lui à 3 arrêts, il ne joue pas vraiment la course après avoir récupéré une nouvelle coque et essaie de se roder sur sa nouvelle configuration.
Alonso, 6è, part à la faute dans la courbe dite de la cuillère et perd deux places.
30-31-32è tour : Les deux Renault ravitaillent enfin, Grosjean le premier, puis Alonso repartant à la 14è position.
Pour le championnat, Button est toujours 8è avec un petit point et Barrichello, 6è empoche pour l’instant 3 points, l’anglais devra attendre un miracle pour pouvoir remporter le championnat aujourd’hui.
En fond de tableau, Liuzzi dépasse Nakajima pour la 15è position, mais y laisse quelques bouts d’aileron avant en frottant la Williams du japonais.
34-35-36è tour : Button se trouve en sandwich entre Rosberg et Kubica, l’anglais mange dixième par dixième pour espérer prendre d’autres points.
Heidfeld passe aux stands pour la seconde fois, mais perd l’avantage sur Räikkönen qui lui prend la 7è place de justesse.
Hamilton effectue un arrêt éclair en 6,6 s mais peine à ré-accélérer des stands.
Derrière Räikkönen, c’est une petite bataille entre les BMW de Kubica et Heifeld qui fait rage.
37-38-39è tour : Trulli s’arrête, le moment est crucial car le deuxième place est en jeu.
Son arrêt est identique à Hamilton, ce dernier ayant fait une petite faute, l’italien repart devant la McLaren à la sortie des stands, magnifique.
Un tour plus tard, guerre entre Kovalainen et Fisichella s’arrêtant en même temps, les deux monoplaces sortent côte à côte, se frottent, mais la McLaren garde l’avantage.
Petite frayeur pour les mécanos de Red Bull, Vettel, malgré une bonne avance, voit sa roue avant droite causer quelques problèmes et le ravitaillement est retardé de 2 secondes.
40-41-42è tour : Vettel cravache toujours, il est désormais en tête de la course avec plus de dix secondes d’écart sur Trulli.
Il s’offre un nouveau meilleur tour, à 1:32.
572.
43-44-45è tour : Ironie du championnat, Button est collé à l’aileron arrière de la Brawn GP de Barrichello.
Et accident ! Alguersuari percute violemment le mur et détruit sa voiture.
La monoplace git sur la piste, faisant sortir la voiture de sécurité.
L’espagnol sort indemne du choc, mais sûrement bien marqué.
Vettel perd alors tout son avantage, cela fait les affaires de Trulli pouvant avoir un espoir de remporter la course.
46-47-48è tour : Alguersuari repart en ambulance, même s’il a tenu sur ses jambes, pour des raisons de sécurité.
Il reste cinq tours, la voiture de sécurité s’échappe, Vettel profite de la distanciation de Trulli avec Grosjean intercalé entre les deux leaders.
L’allemand a déjà 2 secondes et demie d’avance sur l’italien.
49-50-51è tour : Grosjean a laissé passer tout le monde, ayant un tour de retard au compteur, mais il ne finira pas dernier grâce à Webber.
Ce dernier a fait 5 ravitaillements, sa course fait office d’essais grandeur nature pour préparer déjà la prochaine course.
Il claque d’ailleurs le meilleur tour en course avec 1:32.
569.
Button, toujours 8è, est mis sous pression par Kubica pour la bataille du premier point.
52-53è tour – Arrivée : Victoire incontestable de Sebastien Vettel, marquant les esprits et surtout 10 points et revient coller Barrichello au championnat à 2 petits points pour une bataille pour la couronne suprême.
Suivent Trulli, Hamilton, Räikkönen, Rosberg, Heidfeld, Barrichello et donc Button pour les points.
Je vous dit à dans une petite heure pour les classements complets !

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

Contentsads.com