×
google news

Lotus-Renault : c'est officiel !

C’est officiel, Renault se désengage de son activité châssis en Formule 1 pour se recentrer sur son métier de motoriste -de talent- en propulsant l’année prochaine les Red Bull, le 1Malaysia Team et, la nouvelle du jour, l’équipe “officielle” lotusRenault.

Cette écurie LotusRenault sera donc bien la seule à porter ce nom, le Team Lotus de l’année passée devant se nommer 1Malaysia Team.
Les couleurs, très attendue, de cette Lotus seront la célèbre livrée noire et or.
Renault a vendu les 25 % de son usine d’Enstone qui restaient en sa possession à Group Lotus qui fera aussi office de sponsor principal de l’écurie.
Voici le communiqué officiel de Renault :RENAULT POURSUIT SON ENGAGEMENT EN F1 ET ANNONCE LA CRÉATION DE RENAULT SPORT F1Renault renoue avec son cœur de métier de motoriste.
Renault annonce la création de Renault Sport F1, la division sportive qui sera chargée del’engagement de Renault en Formule 1 en tant que motoriste et fournisseur de technologiepour 2011 et les années suivantes.
Renault Sport F1 fournira trois équipes en 2011, soit25% du plateau.
• En complément de la fourniture des moteurs, Renault Sport F1 mènera avec sespartenaires des recherches avancées, ainsi que des programmes d’ingénierie dans desdomaines tels que les transmissions et les systèmes de récupération d’énergie cinétique(KERS).
• Cette division apportera la réponse technologique au défi de la nouvelle réglementation sur les motorisations.
Elle sera un laboratoire pour développer des technologies plus respectueuses de l’environnement, aussi bien thermiques qu’électriques et applicables aux véhicules de série.
Renault Sport F1 concentrera ses activités à Viry-Chatillon, la base technique historique de F1 de Renault.
Son Président sera Bernard Rey, membre du comité de Direction de Renault.
• La création de Renault Sport F1 suit la décision de Renault de vendre à Genii Capital ses parts minoritaires dans Renault F1 Team.
Renault continuera à apporter un soutien fort à l’équipe d’Enstone en tant que fournisseur de moteurs ainsi que son expertise technologique et d’ingénierie.
Renault s’appuie sur 29 saisons d’engagement en F1, couronnées par 9 titres de champion du monde des constructeurs, dont le dernier en date avec l’écurie Red Bull Racing en 2010.
Les moteurs Renault ont fini 23 fois sur le podium en 2010, dont un triplé historique au Grand Prix de Monaco et ont remporté 3 des six derniers championnats du monde.
La marque équipera dès 2011 trois écuries du plateau : – Lotus Renault GP : Renault fournira moteur et soutien technologique à Lotus Renault GP, l’écurie quicourait les années passées sous le nom de Renault F1 Team et avec laquelle elle a gagné les deux championnats du monde en 2005 et 2006.
– Red Bull Racing Renault : l’écurie Championne du Monde 2010 bénéficie depuis 4 saisons des moteurs Renault.
Elle renouvelle sa confiance en prolongeant ce partenariat pour 2 ans supplémentaires.
– 1Malaysia Racing Team (UK) Ltd : nouveau client pour Renault en 2011 et écurie débutante dans la discipline en 2010, elle a des bases technologiques solides avec le moteur Renault et la boîte de vitesses de Red Bull Technology.
En décidant d’équiper trois écuries la saison prochaine, Renault renoue ainsi avec son cœur de métierde motoriste, et se met en ordre de marche pour relever les défis à venir – notamment celui de laprochaine réglementation moteur qui sera mise en place dans les années à venir.
Si les détails decette réglementation sont encore en discussion, ses principes directeurs sont connus : faire en sorteque les innovations de la F1 puissent servir au mieux les progrès dans l’automobile de série ; mettreen avant des technologies plus respectueuses de l’environnement ; diminuer les budgets et enfin,permettre que le « show » soit le plus spectaculaire possible.
« 2011 ouvre un nouveau chapitre de notre engagement historique en Formule 1.
La victoire en 2010avec Red Bull Racing a montré tout le potentiel de l’équipe de motoristes de Viry-Chatillon et renforcela légitimité de Renault comme fournisseur de moteurs et de technologies.
Nous comptons nousappuyer sur cette victoire pour les années à venir et nous en espérons d’autres avec nos partenaires.
Renault jouera un rôle pro-actif auprès des autres constructeurs et des instances sportives pourrelever un des principaux défis stratégiques de la discipline : l’introduction d’un moteur avec destechnologies qui seront précurseurs des technologies d’avenir pour la série » a déclaré Carlos Ghosn,Président-Directeur Général de Renault.
Tout au long de son histoire en Formule 1, c’est l’excellence mécanique, la qualité, le goût del’innovation et la capacité d’adaptation aux contraintes, à la culture et à l’environnement de chaquepartenaire qui ont permis le succès des moteurs Renault.
En Formule 1 comme en série, l’excellence qualité est au cœur des projets.
Dans les deux cas, elledébute dès les phases de conception et touche tous les domaines : organisation des équipes,sélection des fournisseurs, intelligence du dessin, efficacité de la production….
Qu’il s’agisse du V6 turbo, du V10 ou plus récemment du V8, les ingénieurs motoristes Renault ontprouvé qu’ils savaient tout faire avec succès, contredisant parfois le scepticisme ambiant, et ce en un temps record.
Ils ont su adapter le moteur Renault à différents châssis, et fournir différents clients enétant à l’écoute de leur culture et de leurs impératifs.
Ils ont par leur activité et leurs résultats permisde renforcer l’image de Renault à l’international en tant que marque fiable et performante.
Le sport est ancré dans les gènes de Renault.
Un an après la création de la marque, en 1899, LouisRenault décide alors de participer à la course Paris-Trouville.
Dès lors, les compétitions s’enchainent :Paris-Ostende, Paris-Bordeaux, Paris-Berlin… les disciplines aussi : endurance, rallye, vitesse…Renault gagne le premier Grand Prix de l’histoire qui a lieu au Mans en 1906.
Le sport a imprimé pourtoujours son empreinte sur l’entreprise.
1977-1986 : saga TurboEn 1977, Renault pousse la porte de la Formule 1 avec la mondialement célèbre Yellow tea-pot.
Et lesuccès n’est pas long à venir.
En 1979, Jean-Pierre Jabouille inscrit pour la première fois Renault aupalmarès de la Formule 1.
La monoplace est alors équipée d’une technologie révolutionnaire, dontchacun pensait qu’elle serait vouée à l’échec : le moteur turbo.
Ce moteur V6 de seulement 1500 cm3 coiffe ainsi sur le poteau les V8 et V12 de 3000 cm3.
La clé du succès ? La suralimentation par un turbocompresseur issu de l’imagination des ingénieurs et metteurs au point de Viry-Chatillon.
Le turbo tant décrié au départ s’imposera chez tous les compétiteurs.
Cette victoire au grand Prix de France sera la première d’une longue série, jusqu’au retrait temporaire de Renault de la compétition en 1986.
1989-1997 : saga V10Renault revient sur la grille de départ en tant que motoriste en 1989.
Nouvelle audace et nouvelleréussite.
Dans un paddock rempli principalement de V8 et V12, le moteur Renault s’impose comme lameilleure solution technique.
L’architecture du V10 est adoptée par l’ensemble des concurrents duplateau dès 1996.
En 1992, Renault décroche ses deux premiers titres mondiaux (constructeurs et pilotes) grâce aumoteur RS4.
Au total, ce sont 6 titres de champion du monde des constructeurs et 5 de champion dumonde des pilotes que Renault inscrira à son palmarès lors de cette période motoriste.
En 1997, Renault décide de quitter le championnat une seconde fois mais maintient une présence viason partenaire Mécachrome, qui fait courir l’ancien V10 Renault sous les appellations Playlife,Mécachrome et Supertec.
En 2000, Renault rachète l’écurie Benetton pour préparer l’aventure 100%Renault : un moteur Renault officiel court pendant la saison 2001 dans le châssis Benetton.
2002-2010 : saga 100% RenaultUne nouvelle page s’écrit en 2002 pour la firme au Losange qui se présente cette fois-ci sur la grillede départ avec deux monoplaces 100% Renault, moteur et châssis.
Une nouvelle fois, l’aventure estcouronnée de succès, puisqu’en 2005, Renault devient double champion du Monde avec FernandoAlonso et ce, deux années consécutives : une première pour un constructeur généraliste.
2010 : 9ème titre de champion du monde des constructeurs.
En parallèle de cette aventure 100% Renault, la marque renoue avec son passé de motoriste enéquipant dès 2007 les monoplaces Red Bull Racing.
Une décision judicieuse puisque trois ans plustard, le moteur Renault ajoute une nouvelle ligne à son palmarès en décrochant son 9 ème titre de champion du monde des constructeurs et 8 ème des pilotes.
LES 45 PILOTES AYANT FAIT RUGIR LE MOTEUR RENAULTJean Alesi : Benetton – Renault en 1996 et 1997Philippe Alliot : Ligier – Renault en 1986 (7 GP)Fernando Alonso : Renault en 2003, 2004, 2005, 2006, 2008, 2009René Arnoux : Renault en 1979, 80, 81, 82 ; Ligier – Renault en 1986Stefan Bellof : Tyrrell – Renault en 1985 (3 GP)Gerhard Berger : Benetton – Renault en 1996 et 1997Eric Bernard : Ligier – Renault en 1994 (13 GP)Mark Blundell : Ligier – Renault en 1993Thierry Boutsen : Williams – Renault en 1989 et 1990; Ligier – Renault en 1992Martin Brundle : Tyrrell – Renault en 1985 (8 GP) et 1986 ; Ligier – Renault en 1993Jenson Button : Benetton – Renault en 2001 ; Renault en 2002Ivan Capelli : Tyrrell – Renault en 1985 (2 GP)Eddie Cheever : Renault en 1983Erik Comas : Ligier – Renault en 1992David Coulthard: Williams – Renault en 1994 (8 GP) et 1995; Red Bull – Renault en 2007-2008Elio de Angelis: LotusRenault en 1983, 84, 85(Pedro de la Rosa: Arrows – Renault en 2000*)Andrea de Cesaris : Ligier – Renault en 1984 et 1985 (12 GP)Johnny Dumfries : LotusRenault en 1986Giancarlo Fisichella : Benetton-Renault en (1998*, 99*, 2000*), 2001 ; Renault en 2005, 2006 et 2007.
Heinz Harald Frentzen : Williams – Renault en 1997 et 1998*Romain Grosjean : Renault en 2009 (7 GP)Johnny Herbert: Ligier – Renault en 1994 (1 GP sur 16) ; Benetton – Renault en 1995François Hesnault : Ligier – Renault en 1984 et Renault en 1985 (1 GP sur 16)Damon Hill: Williams – Renault en 1993, 94, 95, 96Jean-Pierre Jabouille: Renault en 1977, 78, 79, 80Heikki Kovalainen : Renault en 2007Robert Kubica : Renault en 2010Jacques Laffite: Ligier – Renault en 1985 et 86 (8 GP)Franck Lagorce : Ligier – Renault en 1994 (2 GP)Nigel Mansell : LotusRenault en 1983 et 84 ; Williams – Renault en 1991, 92, 94 (4 GP)Olivier Panis: Ligier – Renault en 1994Ricardo Patrese: Williams – Renault en 1989, 90, 91, 92Vitaly Petrov : Renault en 2010Nelson Piquet Jr : Renault en 2008, 2009 (10 GP)Alain Prost: Renault en 1981, 82, 83: Williams – Renault en 1993Michael Schumacher : Benetton – Renault en 1995Ralf Schumacher : Williams en 1999*Ayrton Senna : LotusRenault en 1985 et 1986 ; Williams – Renault en 1994 (3 GP)Philippe Streiff : Renault en 1984 (1 GP), Ligier (3 GP) et Tyrrell (1GP) en 1985 ; Tyrrell – Renault en1986Patrick Tambay : Renault en 1984 et 85Jarno Trulli : Renault en 2002, 2003 et 2004 (15 GP)Sebastian Vettel : Red Bull-Renault en 2009-2010(Jos Verstappen : Arrows en 2000*)Jacques Villeneuve: Williams – Renault en 1996, 97, 98*; BAR en 99*; Renault en 2004(3 GP sur 18)Derek Warwick : Renault en 1984 et 85Mark Webber: Red Bull – Renault en 2007-2010Alexander Wurz: Benetton – Renault en 1997 (3 GP), 98* et 99*(Alessandro Zanardi : Williams en 1999*)(Ricardo Zonta : BAR en 1999*)* Moteurs réalisés en partenariat avec Mécachrome et dénommés :-Playlife chez Benetton au cours des saisons 98, 99, 2000-Mécachrome chez Williams pour la saison 98-Supertec chez Williams (99), BAR (99), Arrows (2000)

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Lire aussi

loading...
Comment  faire et où changer ses pneus pas chers ?
Automobile

Comment faire et où changer ses pneus pas chers ?

8 mai 2020
De nos jours, cela devient difficile d’entretenir sa voiture, car même pour faire changer ses pneus cela coûte cher. Internet est une source inépuisable de renseignements bons ou mauvais et…
Ducati Multistrada 2010 : la vidéo avec piano
Automobile

Ducati Multistrada 2010 : la vidéo avec piano

22 avril 2020
Voici LA vidéo de présentation officielle de celle qui crée le buzz en ce moment sur la planète moto. Ducati a choisi de nous présenter la nouvelle Multistrada dans une…
Contents.media