×
google news

Essai Peugeot 208 : notre guide d'achat

Partager sur Facebook

Nous avons pu essayer la nouvelle Peugeot 208 sur les routes de Lisbonne au Portugal.
La petite lionne a beaucoup changé et autant le dire de suite est devenue très séduisante pour ne pas dire la plus belle de son segment.
Mais face à l’étalage des motorisations, laquelle faut-il choisir ? HDI ou VTI ? Suivez le guide !La 208 révèle un comportement très feutré à l’intérieur.
Feutré parce que Peugeot a beaucoup travaillé sur la qualité des trains roulants et des suspensions…Peugeot 208Fini la planche de bord qui tape au passage d’un gros raccord, la moindre aspérité est effacée.
Une vraie progression vers le haut de gamme comme le voulait Peugeot.
En contre partie, de cette auto plus douce, on la trouve peut-être un poil moins tranchante en entrée de courbe, on a moins l’impression d’avoir les roues dans le creux de la main mais pour autant, la Lionne reste joueuse avec un train arrière assez mobile au lever de pied en courbe.
Elle bénéficie en outre d’un freinage vraiment impressionnant pour la catégorie, là, sa perte de poids l’aide à la tâche, très sécurisant.
Puisque nous en étions à parler de la planche de bord, on est agréablement surpris par l’utilité du design intérieur.
Le repositionnement des compteurs en haut de celle-ci conjugué au petit volant donne réellement un affichage tête haute même si certains de mes confrères plus petits avouent eux être gênés par la jante du volant pour la visibilité.
L’écran tactile apporte un plus en intuitivité à l’usage regroupant les fonctions radio, GPS mais c’est un « plus » surtout marketing, de toute façon tout le monde y vient …La qualité des matériaux progresse surtout pour les fauteuils, le tableau de bord mélange le bien et moins bien avec certains plastiques durs.
Malgré des proportions qui ont rétréci par rapport à la 207, l’espace à bord est suffisant pour 4 adultes.
La qualité de vie à bord dépend aussi des teintes choisies.
Sans le toit panoramique, l’habillage noir vous enferme un petit peu, en revanche combinez un habillage clair et le toit panoramique et vous avez une sensation d’espace incroyable, à méditer lors de la configuration de votre auto.
Moteur : des VTI plus bruyants que des HDI !? Nous avons pu essayer trois moteurs HDI : 115, 92 et 68 ainsi que deux moteurs VTI : 95 ch (qui ne sera pas proposé en France) et le tout nouveau trois cylindre 82 ch.
Notre choix en HDI se porte sur le 92 relayé par une boîte 5 alors que le 115 est desservi par une nouvelle boîte 6.
Hélas cette dernière dispose de rapports trop longs pour abaisser la consommation mais qui gomme toute sensation de performances de la part de ce gros HDI.
Le HDI 92 accouplé à une boîte 5 offre donc un caractère plus présent si bien que l’on a presque l’impression qu’il « marche » mieux ! Le petit 1,4l HDi 68 ch est à réserver à ceux qui seront très souvent en zone urbaine et qui n’ont pas besoin d’enrouler sur autoroutes.
A noter que nous l’avons essayé avec la boîte BMP (automatique ) digne d’un autre âge tant le passage des rapports se fait par à coup et lentement.
Seul le kickdown s’effectue correctement.
Quelque soit le HDI sous le capot, on a à chaque fois été très surpris par le faible niveau sonore dans l’habitacle.
VTI : vite un petit THP ! Les prouesses aperçues sur le nouveau trois cylindres nous auront mis l’eau à la bouche.
Ce moteur avec un cylindre de moins dispose comme sur les motos anglaises d’un sacré caractère.
Hélas sans suralimentation, il s’essouffle assez vite mais offre des reprises intéressantes sur le 3 et 4ème rapport.
Parfait citadin, pour ceux qui roulent peu, c’est le bon choix à faire et posera véritablement la question dans ses prochaines motorisations de l’intérêt résiduel d’un gasoil.
Le moteur VTI intermédiaire nous a laissé un peu circonspect.
Nécessitant de lui rentrer dedans comme on dit pour en tirer la quintessence.
Revers de la médaille, il s’avère alors très (trop?) bruyant et cela en devient vite fatiguant.
De l’avis de confrères, le VTi plus puissant ne s’est pas montré plus convaincant.
Conclusion :Selon nous, 208 a deux très grandes qualités : avoir fait effectivement progresser Peugeot sur de nombreux points et être égale à elle même quelque soit le niveau de finition.
Essayée en finition Féline comme en Active, elle garde les même qualités routières, de confort et de présentation.
A bien choisir, le HDI 92 nous semble être aujourd’hui une évidence dans l’agrément qu’il apporte au quotidien et à la revente.
Privilégiez peut-être un niveau moyen de finition “Allure” avec l’option toit panoramique.
Mais qu’on se le dise, la révolution est en marche chez Peugeot !

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Lire aussi

Comment  faire et où changer ses pneus pas chers ?
Automobile

Comment faire et où changer ses pneus pas chers ?

8 mai 2020
De nos jours, cela devient difficile d’entretenir sa voiture, car même pour faire changer ses pneus cela coûte cher. Internet est une source inépuisable de renseignements bons ou mauvais et…
Ducati Multistrada 2010 : la vidéo avec piano
Automobile

Ducati Multistrada 2010 : la vidéo avec piano

22 avril 2020
Voici LA vidéo de présentation officielle de celle qui crée le buzz en ce moment sur la planète moto. Ducati a choisi de nous présenter la nouvelle Multistrada dans une…
loading...
Bimota & Moto Morini : MMB-1 et MMB-2
Automobile

Bimota & Moto Morini : MMB-1 et MMB-2

22 avril 2020
Si Bimota ne se penche aujourd’hui que sur les moteurs Ducati, beaucoup d’italiens et nous aussi rêvent à un destin identique pour le bicylindre de Moto Morini.C’est à Oberdan Bezzi…
Entire Digital Publishing - Learn to read again.