×

Jardinage, météo et dictons populaires d'avril (1)

Partager sur Facebook

Bénéfique pour les cultures, le mois d’avril Certes : «Des douze mois le plus gentil où tout est jeune, où toute chose se fait bouton qui sera rose.
».
C’est que les sautes d’humeur du temps – les giboulées – apparaissent comme autant de signes positifs : « La neige d’avril, c’est du fumier de cabri.

» « Les calendes d’avril valent du fumier de mouton.
» Et le jardinier connaît la qualité de ce fumier.
« Quand il pleut en avril, le laboureur se réjouit.
» Je suppose, le jardinier avec lui.
Pluie, neige… ne pas oublier tonnerre et gelée : «Pluie, tonnerre et neige d’avril, c’est du fumier de mouton.
».
Nous voilà en pleines giboulées : mais quelles cultures en profitent ? «Tonnerre en avril, prépare tes barils.
» «En avril, si la gelée vient, elle donne le pain et le vin.
» «Tonnerre en avril, abondance de blé et de fruits.
».
Du vin, du grain, des fruits, voilà un mois fort profitable.
Mais le gazon ? Le gazon aussi : «Au mois d’avril, tout reverdit.
».
Ne soyons pas trop optimistes Il y a toujours des dictons rouspéteurs : « Ce que mars pousse, avril le ronge.

« .
Il ne faut pas se laisser tromper : se méfier des prémisses.
« Quand avril commence trop doux, il finit le pire de tous.
 » « Il n’est de si joli mois d’avril qui n’ait mis son chapeau de grésil.
« .
Le grésil ! voilà l’ennemi du jardinier et du laboureur.
D’où le célèbre dicton : « En avril ne te découvre pas d’un fil.
« .
Mais en mai…


Contacts:

Laisser un message de réponse

1000

Leggi anche

L'origine du tennis
Actualité

L'origine du tennis

22 avril 2020 de Infos.fr Unit
Le jeu de paume (créé par des moines au XIIIe siècle en France) se jouait avec le décor et sa main. Mais fin du XVe siècle, les gants firent leur…
Entire Digital Publishing - Learn to read again.