×

Les particularités de la comptabilité agricole

Partager sur Facebook

Ses règles comptables Les pratiques et les techniques comptables d’une entreprise diffèrent en fonction de son activité, agricole ou commerciale.
Par conséquent, les règles de la comptabilité agricole s’appliquent uniquement aux entreprises agricoles vu que celles-ci ne relèvent pas du Code de Commerce.

La comptabilité agricole requiert l’utilisation d’un Plan Comptable Général Agricole lors de l’élaboration des documents de synthèse tels que le bilan ou le compte de résultat.
Ce plan comptable reprend en principe les nomenclatures du PCG avec quelques particularités au niveau des sous-comptes.
Le PCG agricole comprend au bilan les Immobilisations Corporelles, les Immobilisations Incorporelles et les Stocks avec quelques modifications sur la liste des comptes.
Ses principes Les particularités de la comptabilité agricole résident surtout dans ses principes.
Ces derniers concernent le critère de classement des actifs au bilan, le traitement comptable du système autoconsommation de l’exploitant agricole et les critères d’évaluation des biens vivants.
Comme il a été spécifié, le PCG agricole présente une légère modification au niveau de l’actif.

Ses Immobilisations Corporelles se subdivisent en deux parties, dont une regroupant les biens vivants et une autre les hors vivants.
Les Immobilisations Incorporelles réunissent les fonds et les différents frais liés à l’exploitation agricole.
Les stocks rassemblent les biens et services de long et de court cycle, tels que les alcools et les vins entre autres.
Son régime fiscal La compta agricole présente également quelques particularités au niveau du régime fiscal.
Son régime fiscal se décline en trois variantes bien distinctes, dont le régime du forfait, le régime simplifié et le régime réel normal.
Sont soumis au régime du forfait, les exploitants agricoles qui réalisent en moyenne des recettes de moins de 76 300€ TTC sur deux exercices comptables consécutifs.
Leurs obligations comptables sont plus allégées, limitées à la tenue d’un journal.
Le régime simplifié est dédié aux exploitants agricoles qui réalisent des recettes oscillant entre 76 300 à 350 000€ TTC.
Leurs obligations comptables sont simplifiées.
Les exploitants agricoles qui réalisent des recettes dont la valeur est supérieure à 350 000€ sont soumis au régime réel normal.
Ils doivent tenir les documents comptables habituels.


Contacts:

Laisser un message de réponse

1000

Contacts:

Leggi anche

Entire Digital Publishing - Learn to read again.