×
google news

Décés de Claudio Castiglioni

Âgé de 64 ans, le président de MV Agusta vient de décéder à Varese des suites d’un cancer.
Qui ne connaissait pas Claudio Castiglioni ? Cet homme d’envergure avait une grande passio n: la moto… et les affaires liées à la moto.
Chaque motard averti sait que ce célèbre personnalité (photo) du monde de la moto fût impliqué dans l’histoire de Ducati et MV Agusta, sans oublier Aermacchi, Cagiva, Harley-Davidson et Husqvarna entre autres.

Dans les années 70, Castiglioni vendit la firme Aermacchi à Harley-Davidson.
Bien plus près de nous, on se souvient qu’il vendit à prix d’or au constructeur de Millwaukee la marque MV Agusta… qu’il racheta peu après pour une somme très inférieure.

Outre son talent dans les affaires, rendons à César ce qui est à César car il sût surtout développer avec brio les marques dont il s’est occupé.
Il suffit de se rappeler de l’incroyable évolution de Ducati à l’époque des frères Castiglioni.
Cette grande figure de l’industrie moto Italienne qu’est Claudio fût en effet à l’origine de réalisations emblématiques des dernières décennies comme la fabuleuse Ducati 916, la petite Cagiva Mito, les mythiques MV Agusta F4 et Brutale, ainsi que la superbe F3 à venir.

Grand passionné de sport moto ‘Made in Italia’, notamment en WSBK avec les générations Ducati Desmoquattro 851, 888 et 916, il parvint à faire vaincre Cagiva en GP500 avec des pointures comme Eddie Lawson (Hongrie 92) et John Kocinski (USA 93 et Australie 94).
On se souvient aussi des figures hallucinantes de Randy Mamola sur la Cagiva rouge qu’il mena également sur le podium à Spa en 88.
Ultime fait d’arme en 2007, Castiglioni se sépare de Husqvarna en revendant la marque Suédoise à BMW pour se concentrer (et consolider) MV Agusta.
Aujourd’hui, Claudio Castiglioni a laissé la direction de MV Agusta à son fils, Giovanni.
C’est lui qui est en charge de perpétuer l’héritage de son père dans la destinée de MV Agusta.
Photo : www.
worldsbk.
com

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

Contents.media