×
google news

Dacia Sandero : enfin les 16 soupapes !

S’il y avait quelque chose d’archaïque sur la Sandero et qui faisait vraiment trop low-cost, c’était bien le 1.
4l 2 soupapes de 75 ch issu des premières générations de Clio et Megane.
En plus d’être feignant sur la route, il buvait plus que de raison et octroyait un malus de 200 euros à la pourtant excellente Sandero.

Ce sera bientôt de l’histoire ancienne, la compacte à hayon de Dacia se convertissant dès aujourd’hui à une mécanique moderne, le 1.
2 16v déja rencontré sous le capot des Twingo II et Clio III.
Et ce n’est rien de dire que cela lui fait le plus grand bien : outre le fait que maintenant, la voiture se retrouve dans la zone neutre donc plus de malus, la consommation chute nettement, de l’ordre de 10 % en moyenne, ce qui fait enfin de la Sandero une voiture moderne malgré ses bas tarifs.

Dans le détail, nous trouvons les finitions Sandero, premier niveau disponible, offrant un bouclier avant et arrière ton carrosserie, des vitres teintées, des extérieurs noirs réglables manuellement de l’intérieur ou encore l’ABS et l’antidémarrage.
Le deuxièmeniveau, Ambiance, bénéficie d’un bandeau supérieur de calandre ton carrosserie, de baguettes latérales de protection noires ou encore du compte-tours et de la direction assistée.
La finition Lauréate reçoit l’ordinateur de bord, le volant réglable en hauteur, des poignées de tirage de porte chrome satiné, un de porte avant ou un pare-soleil conducteur avec miroir de courtoisie et des projecteurs antibrouillard.
Les prix vont de 7 800 euros à 9 200 euros.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media