×
google news

Grand Prix de Malaisie : le compte-rendu de la course en direct !

Grille de départ :1 Jenson Button, Brawn-Mercedes2 Jarno Trulli, Toyota3 Timo Glock, Toyota4 Nico Rosberg, Williams-Toyota5 Mark Webber, Red Bull-Renault6 Robert Kubica, BMW Sauber7 Kimi Räikkönen, Ferrari8 Rubens Barrichello, Brawn-Mercedes9 Fernando Alonso, Renault10 Nick Heidfeld, BMW Sauber11 Kazuki Nakajima, Williams-Toyota12 Lewis Hamilton, McLaren-Mercedes13 Sebastien Vettel, Red Bull-Renault14 Heikki Kovalainen, McLaren-Mercedes15 Sebastien Bourdais, Toro Rosso-Ferrari16 Felipe Massa, Ferrari17 Nelson Piquet, Renault18 Giancarlo Fisichella, Force India-Mercedes19 Adrian Sutil, Force India-Mercedes20 Sebastien Buemi, Toro Rosso-FerrariDes risques d’averses sont prévus moins de 10 minutes après le lancement des monoplaces, si cela arrive, ça va bien pimenter la course… Et pendant le tour de chauffe, Kubica se plaint déja du moteur de sa BMW, ça commence mal pour lui.

Et Kubica reste scotché à sa place pendant qu’Alonso profite de son kers et se retrouve troisème ! Raikkonen en a fait autant et est cinquième tandis que Kovalainen se fait déja remarquer en s’enlisant dans les graviers et en abandonnant.
Les McLaren ne sont vraiment pas au top… Nico Rosberg a bluffé tout le monde au départ et mène la course mais il est très léger en essence et devra s’arrêter rapidement.
Trulli suit de près la Williams et Alonso est à ses trousses.
Barrichello, contrairement à ce qu’il avait fait en Australie, est très bien parti se retrouve cinquième, Raikkonen se retrouvant quatrième.
Button n’est pas loin et marche fort, cependant, la pluie commence de faire son apparition…Buemi et sa Toro Rosso partaient bons derniers et le Suisse confirme sa dernière position en arrachant le museau de sa monoplace.
Conséquence directe : retour au stand… Raikkonen talonne Alonso mais la Ferrari est moins chargé en essence que la Renault (20 kg d’écart), ceci explique cela.
Le plus rapide en course est actuellement Button et Hamilton se fait proprement bouffer par Vettel et sa Red Bull.
Les McLaren sont dignes de voitures de fond de grille aujourd’hui.
Glock touche la roue arrière de la Red Bull de Webber et perd un morceau d’aileron avant.
Déja que le pilote allemand et sa Toyota étaient partis en troisième position et se retrouvaient huitièmes, ça ne s’arrange pas pour lui.
Alonso résiste magnifiquement à Raikkonen pourtant plus léger en essence et les deux pilotes disposant du Kers, ça ne jouera pas pour un éventuel dépassement…Duel allemand entre Vettel et Heidfeld, l’allemand de BMW part à la faute et Vettel le passe inévitablement.
Hamilton en profite aussi pour passer la BMW, il lui faut bien cela pour passer un concurrent… Trulli et sa Toyota font le meilleur tour en course et chassent toujours la Williams de Rosberg en tête.
Et la pluie menace toujours… Oups, Raikkonen profite d’un freinage tangeant d’Alonso pour passer la Renault.
Le pilote espagnol se retrouve même sous la menace de la Red Bull de Webber, voiture équipée du même moteur que la Renault mais plus légère, elle aussi, en essence.
La bagarre entre les deux pilotes est superbe, ils se passent et se repassent ! Mais même sans Kers, la Red Bull est diablement efficace.
Vettel est le premier à rentrer au stand après 13 tours de course.
Il remet beaucoup d’essence et perd du temps, il repart 17ème.
Le meilleur tour en course est maintenant la propriété de Button.
Le leader Rosberg rentre au stand laissant la tête à Trulli.
Piquet se distingue (enfin !) en effectuant de très bons temps et remonte en 12ème position.
Ya encore du boulot… Glock rentre aussi au stand et donne de l’air à Alonso qui continue, devant ravitailler plus tard que les autres pilotes.
Button est deuxième et harcèle Trulli qui ne s’est pas encore arrêté pour ravitailler mais cela ne devrait plus tarder.
Webber rentre lui aussi au stand et Alonso se retrouve 6ème en signant au passage le meilleur tour en course.
Massa, que l’on a pas beaucoup vu jusque là, est 10ème et profite maintenant de sa forte charge en carburant.
Trulli se jette dans les stands et laisse la tête de la course à Button tandis que Barrichello signe à son tour le meilleur temps au tour.
Trulli reprend la piste en quatrième position.
La Toyota marche effectivement très fort d’autant que seuls 6 pilotes ont ravitaillé.
17ème tour, Button s’envole en tête en essayant d’être le plus rapide possible avant de ravitailler mais la pluie arrive et des pneus adéquates sont montés sur la Ferrari de Raikkonen qui anticipe l’averse.
S’il rate son pari, il est mal ! Les pneus pluie ne peuvent faire que 4 tours sur une piste sèche, il sont inutilisables ensuite.
Comme il ne pleut pas, Raikkonen va très lentement pour préserver ses enveloppes pluie mais plus le temps passe, moins le pari sera payant.
Il pleut, ça se voit sur la caméra embarquée dans la Brawn de Barrichello.
Un peu tard pour Raikkonen qui est actuellement 14ème.
Il pleut même franchement et Alonso part à la faute aussi sec, pourrait-on dire.
Les pilotes ont intérêt à changer de gommes maintenant.
Button rentre fort opportunément au stand à la fois pour remettre du carburant et pour chausser les pneus pluie.
Le grand perdant est Alonso qui tarde à revenir à son box.
C’est d’ailleurs un orage qui s’abat sur le circuit, des éclairs sont même visibles.
Finalement, Raikkonen a perdu son pari car la pluie est venu tard et il avait trop de retard pour espérer remonter sur ses concurrents pendant qu’ils ravitaillaient.
La pluie n’est pas présente partout sur le circuit ce qui va être compliqué pour les pilotes qui doivent ménager les pneus sur les zones sèches.
Button est toujours en tête devant Rosberg.
Un duel splendide oppose Hamilton à Webber sous la pluie et c’est pour le moment l’australien qui en sort vainqueur, non sans être brièvement sorti de la piste ! Une fois passée, la Red Bull enrhume la McLaren… Et Webber continue son festival en passant Heidfeld par l’extérieur du virage ! Cela confirme la grande qualité de la Red bull qui n’est pas, rappelons-le, équipée ni du Kers ni d’un diffuseur miracle !Glock et sa Toyota font des temps hallucinants en tournant 10 secondes plus vite que tout le monde et il y a une explication : il n’a pas chaussé des pneus pleine pluie mais des intermédiares, mieux adaptés à une piste humide par endroits et sèche par d’autres.
Massa croque Hamilton et se retrouve 7ème tandis que Barrichello fait parler la poudre sous la pluie et oublie Rosberg et Trulli dont les pneus sont morts.
Il fallait vraiment monter les pneus “qui vont bien” !Hop, Barrichello retrouve ses vieux démons en partant à la faute ! Button est toujours en tête mais est à la portée de la Toyota de Glock et de la Red Bull de Webber tandis que Barrichello, Rosberg et Trulli rentrent au stand pour monter des pneus intermédiaires.
Hamilton boit le calice jusqu’à la lie en étant 15 secondes plus lent que tout le monde.
Il aurait, pour le coup, vraiment besoin de tricher pour espérer un résultat ! Button rentre au stand pour chausser des intermédiaires mais comme il a 24 secondes d’avance, il va peut-être pouvoir repartir en tête d’autant plus que Webber rentre lui aussi au stand.
Mais il reste Glock et sa Toyota qui continuent de faire des étincelles.
Effectivement, Button se retrouve derrière Glock mais il a maintenant les bonnes enveloppes et repasse la Toyota qui rentre au stand aussitôt.
Les pneumatiques intermédiaires s’usent vite… L’orage donne à plein et il devient très difficile pour les pilotes de rester sur la piste d’autant plus qu’il fait maintenant quasiment nuit.
Et quasiment tout le monde repasse au stand pour chausser des pneumatiques pleine pluie.
Fisichella fait son cake en se virant tout seul mais parvient à se sortir de ce mauvais pas.
Vettel abandonne, Button rentre à nouveau au stand pour la quatrième fois mais la pluie est tellement importante qu’on se demande pourquoi la course n’est pas interrompue.
La voiture de sécurité rentre enfin en piste.
A ce moment, Button était en tête devant Glock, Heidfel et Webber mais il était vraiment difficile de s’y retrouver dans ce souk ! La piste n’en est plus une, c’est plutôt une piscine et le drapeau rouge est déployé.
Si la pluie continue ainsi, la course sera arrêtée et seule la moitié des points sera attribuée.
Le chronomètre est arrêté, ce qui veut dire que les voitures vont rejoindre la grille de départ et que les équipes pourront intervenir sur les monoplaces mais seulement pour un changement éventuel de pneumatiques, rien d’autre n’étant autorisé.
Cela se fait au cas où il serait possible de repartir mais il serait bien étonnant que ce soit le cas tellement il fait sombre et qu’il pleut abondamment.
L’hélicoptère qui surveille la course a même été obligé de se poser, ne pouvant plus voler en toute sécurité !Après une très (trop ?) longue attente, la course va repartir derrière la voiture de sécurité mais il pleut toujours, quoique moins qu’auparavant.
Les pilotes ne sont pas vraiment d’accord pour redémarrer mais d’après la FIA, le spectacle doit continuer.
On va vraiment se demander si les officiels de la F1 méritent d’être appelés ainsi… Le but est probablement de faire repartir la course pour au moins 9 tours, histoire d’attribuer la totalité des points.
Il faut pour cela que plus de la moitié du total des tours soit effectuée.
Les voitures qui accusaient un tour de retour avant l’interruption repartiront en premier pour se repositionner correctement et les autres monoplaces démarreront 30 secondes après.
Pour ne rien arranger, la nuit commence à tomber à 19 heures à Sepang et il est déja 18h39… Les pilotes, par la voix de Mark Webber, ont d’ailleurs fait savoir à la FIA qu’ils ne souhaitaient pas repartir car il fait maintenant trop sombre.
Comme pour le donner raison, la course est actuellement suspendue mais le chrono continue de tourner, la limite étant de deux heures après le départ.
Terminé ! C’est frustant mais la course ne repartira pas et c’est donc la deuxième victoire d’affilée pour Jenson Button et sa Brawn.
Le deuxième sera Nick Heidfeld et sa BMW, le troisième Timo Glock et sa Toyota mais seulement la moitié des points sera attribuée.
Le classement de la course :1 Jenson Button, Brawn-Mercedes2 Nick Heidfeld, BMW Sauber à 22’’7003 Timo Glock, Toyota à 23’’5004 Jarno Trulli, Toyota à 46’’1005 Rubens Barrichello, Brawn-Mercedes à 47’’3006 Mark Webber, Red Bull-Renault à 52’’3007 Lewis Hamilton, McLaren-Mercedes à 60’’7008 Nico Rosberg, Williams-Toyota à 71’’5009 Felipe Massa, Ferrari à 76’’90010 Sebastien Bourdais, Toro Rosso-Ferrari à 1 tour11 Fernando Alonso, Renault à 1 tour12 Kazuki Nakajima, Williams-Toyota à 1 tour13 Nelson Piquet, Renault à 2 tours14 Kimi Raikkonen, Ferrari à 3 tours15 Sebastien Vettel, Red Bull-Renault à 2 tours16 Sebastien Buemi, Toro Rosso-Ferrari à 2 tours17 Adrian Sutil, Force India-Mercedes à 1 tour18 Giancarlo Fisichella, Force India-Mercedes à 4 tours Le classement du championnat du monde pilotes après le grand prix de Malaisie :1 Jenson Button, 15 points2 Rubens Barrichello, 10 points3 Jarno Trulli, 8.
5 points4 Timo Glock, 8 points5 Nick Heidfeld, 4 points6 Fernando Alonso, 4 points7 Nico Rosberg, 3.
5 points8 Sebastien Buemi, 2 points9 Mark Webber, 1,5 point10 Lewis Hamilton, 1 point11 Sebastien Bourdais, 1 pointLe classement du championnat du monde constructeurs après le grand prix de Malaisie : 1 Brawn-Mercedes, 25 points2 Toyota, 16,5 points3 BMW Sauber, 4 points4 Renault, 4 points5 Williams-Toyota, 3.
5 points6 Toro Rosso-Ferrari, 3 points7 Red Bull-Renault, 1.
5 point8 McLaren-Mercedes, 1 point

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

loading...
auto
Automobile

Comment faire et où changer ses pneus pas chers ?

8 mai 2020
De nos jours, cela devient difficile d’entretenir sa voiture, car même pour faire changer ses pneus cela coûte cher. Internet est une source inépuisable de renseignements bons ou mauvais et…
auto
Automobile

Ducati Multistrada 2010 : la vidéo avec piano

22 avril 2020
Voici LA vidéo de présentation officielle de celle qui crée le buzz en ce moment sur la planète moto. Ducati a choisi de nous présenter la nouvelle Multistrada dans une…
Contents.media