×
google news

Le grand prix de Chine commenté en direct !

Partager sur Facebook

Grille de départ :1 Sebastien Vettel, Red Bull-Renault2 Fernando Alonso, Renault3 Mark Webber, Red Bull-Renault4 Rubens Barrichello, Brawn-Mercedes5 Jenson Button, Brawn-Mercedes6 Jarno Trulli, Toyota7 Nico Rosberg, Williams-Toyota8 Kimi Räikkönen, Ferrari9 Lewis Hamilton, McLaren-Mercedes10 Sebastien Buemi, Toro Rosso-Ferrari11 Nick Heidfeld, BMW Sauber12 Heikki Kovalainen, McLaren-Mercedes13 Felipe Massa, Ferrari14 Kazuki Nakajima, Williams-Toyota15 Sebastien Bourdais, Toro Rosso-Ferrari16 Nelson Piquet, Renault18 Robert Kubica, BMW Sauber18 Adrian Sutil, Force India-Mercedes19 Timo Glock, Toyota20 Giancarlo Fisichella, Force India-MercedesAh tiens, il pleut et en conséquence, la course démarrera sous les ordres de la voiture de sécurité.
On espère juste que la course pourra se dérouler entièrement, contrairement à ce qu’il s’est passé en Malaisie.
On peut le voir lors du tour de formation effectué derrière la voiture de sécurité, le circuit est bien trempé ! Il y a des chances pour que le spectacle soit au rendez-vous.
Mais le départ ne sera pas vraiment significatif puisque ce sera à la pace-car de le déterminer.
Alonso signale à son stand que l’adhérence est convenable ce qui signifie que la voiture de sécurité ne devrait pas tarder à s’effacer.
La course n’a même pas réellement débuté que Massa sort déjà de la piste… Ca fait 10 minutes que la course est partie sans être partie car la voiture de sécurité est toujours devant les monoplaces.
Et Sutil avec sa Force India imite Massa en faisant du hors-piste.
Déja un arrêt au stand, c’est Rosberg qui rentre pour changer ses pneus qui étaient complètement froids.
6 tours déja et la pace-car roule toujours… Si ça continue, le maximum de durée d’une course, deux heures, sera vite atteint.
Alonso rentre au stand pour continuer de bénéficier de sa stratégie de course.
Et ça va enfin partir, la voiture de sécurité va rentrer au stand et il restera 48 tours à couvrir.
Du coup, Alonso ayant remis beaucoup d’essence, il s’arrêtera ensuite beaucoup plus tard que tout le monde, ce qui est probablement bien joué.
Enfin, ça part avec les deux Red Bull en tête devant les deux Brawn.
Hamilton commence son festival en croquant Raikkonen.
Vu qu’il est le seul à avoir de la visibilité, Vettel s’envole en tête de la course.
A regarder les images de la caméra embarquée dans la Ferrari de Raikkonen, sa monoplace est très rétive… La preuve, il est sous la pression de la Toro Rosso de Buemi ! Mais le Suisse en fait trop et se loupe au freinage.
Heidfeld fait de même en allant tondre la pelouse.
Hamilton continue de se régaler en avalant Trulli qui n’est pourtant pas simple à dépasser.
Il est vrai qu’une course sous la pluie nivèle les performances des monoplaces mais quand même, cela confirme l’excellence d’Hamilton, pour ceux qui en doutaient encore… Buemi a fini par se débarrasser de Raikkonen tandis qu’Hamilton a manifestement un problème sur sa voiture en étant très lent.
La raison en est simple, il a chevauché un vibreur et fait un tête à queue.
Buemi bouffe Trulli et se retrouve du coup cinquième ! Glock devait en avoir marre de voir Heidfeld le devancer et le vire sans ménagement.
Massa passe à son tour Trulli qui n’a pas vraiment l’air à l’aise.
Premier arrêt d’importance au stand, Webber s’arrête et repart sixième.
Mais l’opération n’est pas mauvaise pour l’australien.
Vettel s’arrête à son tour et laisse la tête de la course à Button.
L’allemand reprend la piste en troisième position.
Il reste 39 tours de course et Button est toujours en tête devant l’autre Brawn, celle de Barrichello.
Trulli fait des essais aérodynamiques en roulant sans aileron arrière, ce qui ne l’aide pas ! L’xplication est simple, Kubica se traînait en queue de peloton et n’a rien trouver de mieux pour s’occuper que d’escalader la Toyota.
Cela occasionne la sortie de la voiture de sécurité…Button rentre opportunément au stand ainsi que son coéquipier Barrichello.
Bourdais s’en sort mieux qu’en essais en pointant à la neuvième place.
Trulli abandonne, sa Toyota n’ayant pas appréciée l’accouplement avec la BMW de Kubica.
Et la pluie ne s’arrête pas… Vettel, Button, Massa, Webber constituent le quatuor de tête.
Massa n’en profite pas longtemps, il s’est arrêté brusquement et abandonne.
Ce n’est pas vraiment l’année de Ferrari…La voiture de sécurité s’efface à nouveau et Bourdais fait l’intéressant en partant en tête à queue.
Hamilton et Raikkonen en profitent pour reprendre leur combat.
Hamilton prend l’avantage et Raikkonen se retrouve sous la menace de l’autre McLaren.
Alonso remonte lentement et est maintenant dixième.
Massa rentre au stand en scooter qui, aujourd’hui, vaut mieux qu’une Ferrari… Vettel est toujours en tête en étant 4 secondes plus rapide que les autres.
Les Toyota n’aiment vraiment pas leurs ailerons car Glock roule sans l’avant…BMW a le moral dans les chaussettes : Kubica ne peut même pas résister à la Force India de Sutil.
Glock prend sa Toyota pour une tondeuse à gazon en allant brouter l’herbe.
Comme d’habitude, Nelson Piquet fait un très mauvais usage de sa Renault en partant à la faute et doit rentrer au stand pour changer son volant.
Button part trop large dans un virage et Webber en profite pour le passer.
Cela donne les deux Red Bull en tête !La pluie ne tombe plus mais la piste reste très mouillée.
Button démontre qu’il est très bon en étant revenu sur Webber et en l’ayant repassé.
Il a quand même bénéficié d’une sortie de virage très large de l’australien mais Webber démontre lui aussi ses grandes qualités en repassant aussitôt Button.
Alonso est venu à bout de Buemi et est maintenant septième.
N’oublions pas Hamilton en quatrième position mais qui s’arrête pour ravitailler.
Alonso est deux secondes plus rapide que Barrichello et ne devrait pas tarder à l’attaquer.
La Ferrari confirme qu’elle est ratée cette année avec la treizième position de Raikkonen.
Les BMW sont elles aussi mauvaises et en plus, l’écurie merde dans les stands en ayant mal serré le capot avant de la monoplace de Kubica.
Alonso était cinquième mais rentre au stand pour son dernier arrêt qui est d’ailleurs très rapide.
Il repart en neuvième position mais n’oublions pas que tous ceux qui le devance doivent eux aussi rentrer au puits.
Bourdais fait encore l’intéressant en effectuant un nouveau tête à queue… Dire qu’il est à nouveau dominé par son équipier comme l’année dernière est un doux euphémisme… Vettel s’arrête pour la dernière fois au stand et repart troisième juste derrière Button.
Joli tête à queue d’Alonso qui s’en sort bien mais perd pas mal de temps.
Vettel rechausse ses bottes de sept lieues en revenant très vite sur Button.
Il y a vraiment la maestria qu’affichait Schumacher chez Vettel ! Webber rentre à son tour au stand et repart en troisième position.
C’est confirmé, la plui s’est arrêtée et la piste pourrait bien sècher très rapidement sous l’action des pneumatiques des monoplaces.
A noter la très belle septième place de Sutil et de sa Force India !La Ferrari confirme qu’elle est mauvaise car Raikkonen se fait proprement déposer par la Toyota de Glock.
Avantage Renault sur Mercedes : Vettel dépasse Button et retrouve sa première place.
Les pneus usés de la Brawn n’ont pas aidé le pilote anglais… Alonso s’offre le scalp de Raikkonen, la Ferrari ne peut absolument pas permettre au finlandais de résister.
Button rentre au stand, repart avec des pneus pluie en quatrième position derrière son coéquipier Barrichello.
Il reste douze tours de tours et au maximum 24 minutes.
Les deux McLaren roulent en sixième et septième positions et même si c’est mieux que les Ferrari, ce n’est pas encore terrible… Cette saison est vraiment celle des outsiders et ce n’est pas pour déplaire ! La pluie recommence à tomber.
Piquet va vraiment finir par rimer avec brelle tant la deuxième Renault est engluée dans la fin du classement… Et le brésilien confirme qu’il est vraiment un rigolo en faisant un tête à queue… dans l’allée des stands ! Vraiment un pilote indigne d’être en Formule 1.
On se demande ce que Flavio Briatore trouve comme avantage d’avoir comme pilote une nullité pareille…Les Williams retrouvent leur rang d’écurie au moins secondaire en ne faisant rien de bien durant cette course.
Sutil se maintient en septième place tandis que Barrichello est très lent et connaît probablement un problème mécanique.
Hamilton refait la même erreur que précédemment en chevauchant un vibreur et en faisant un tête à queue dans la foulée.
Sutil se retrouve du coup sixième !Finalement, Barrichello devait économiser sa monoplace car il refait des temps très corrects.
Mais l’exploit ne sera pas pour Sutil qui trouve le moyen d’exploser sa voiture dans un virage suite à un tête à queue ! Le pilote allemand a visiblement pris trop de risques pour résister à Hamilton.
N’est pas champion qui veut…Renault a quand même loupé quelque chose aujourd’hui quand on constate le rythme qu’Alonso est capable de tenir.
Dommage… Les deux Red Bull sont toujours aux deux premières places et il est utile de rappeler que la monoplace au taureau rouge n’est équipée ni du Kers ni du diffuseur miracle mais a tout simplement été conçue par le plus grand ingénieur exerçant en F1 actuellement.
Comme le moteur Renault est à nouveau au meilleur niveau, le cocktail est aujourd’hui détonnant, Toro Rosso le prouvant en exploitant une monoplace similaire techniquement.
Il ne reste plus que deux tours de course.
La gloire est à la portée de Red Bull et Vettel confirme qu’il va bientôt être l’égal d’un Alonso un d’un Hamilton.
Et lui ne fait aucune erreur s’il vous plait ! Webber confirme tout le bien que l’on pensait de lui mais ce pilote n’avait pas toujours eu la monoplace à la hauteur de son talent.
Avec sa troisième place, Button fera la bonne opération en restant en tête du championnat pilote et en ayant compris que tous les points comptent dans la quête du titre de champion du monde des pilotes.
On peut faire confiance à brawn pour maintenir sa compétitivité tout au long de la saison si son budget le permet.
Terminé ! C’est avec un doublé Red Bull Renault que ce grand prix de Chine s’achève et c’est vraiment très rafraichissant de voir enfin d’autres écuries que McLaren ou Ferrari dominer la formule 1 ! Remercions pour cela les Brawn et Red Bull !Le classement de la course :1 Sebastien Vettel, Red Bull-Renault2 Mark Webber, Red Bull-Renault3 Jenson Button, Brawn-Mercedes4 Rubens Barrichello, Brawn-Mercedes5 Heikki Kovalainen, McLaren-Mercedes6 Lewis Hamilton, McLaren-Mercedes7 Timo Glock, Toyota8 Sebastien Buemi, Toro Rosso-Ferrari9 Fernando Alonso, Renault10 Nick Heidfeld, BMW Sauber11 Sebastien Bourdais, Toro Rosso-Ferrari12 Kimi Raikkonen, Ferrari13 Robert Kubica, BMW Sauber14 Giancarlo Fisichella, Force India-Mercedes15 Nico Rosberg, Williams-Toyota16 Nelson Piquet, Renault

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Lire aussi

Comment  faire et où changer ses pneus pas chers ?
Automobile

Comment faire et où changer ses pneus pas chers ?

8 mai 2020
De nos jours, cela devient difficile d’entretenir sa voiture, car même pour faire changer ses pneus cela coûte cher. Internet est une source inépuisable de renseignements bons ou mauvais et…
Ducati Multistrada 2010 : la vidéo avec piano
Automobile

Ducati Multistrada 2010 : la vidéo avec piano

22 avril 2020
Voici LA vidéo de présentation officielle de celle qui crée le buzz en ce moment sur la planète moto. Ducati a choisi de nous présenter la nouvelle Multistrada dans une…
loading...
Bimota & Moto Morini : MMB-1 et MMB-2
Automobile

Bimota & Moto Morini : MMB-1 et MMB-2

22 avril 2020
Si Bimota ne se penche aujourd’hui que sur les moteurs Ducati, beaucoup d’italiens et nous aussi rêvent à un destin identique pour le bicylindre de Moto Morini.C’est à Oberdan Bezzi…
Entire Digital Publishing - Learn to read again.