×
google news

Le grand prix de Turquie commenté en direct !

Grille de départ :1.
Sébastien Vettel, Red Bull-Renault2.
Jenson Button, Brawn-Mercedes3.
Rubens Barrichello, Brawn-Mercedes4.
Mark Webber, Red Bull-Renault5.
Jarno Trulli, Toyota6.
Kimi Räikkönen, Ferrari7.
Felipe Massa, Ferrari8.
Fernando Alonso, Renault9.
Nico Rosberg, Williams-Toyota10.
Robert Kubica, BMW Sauber11.

Nick Heidfeld, BMW Sauber12.
Kasuki Nakajima, Williams-Toyota13.
Timo Glock, Toyota14.
Heikki Kovalainen, McLaren-Mercedes15.
Adrian Sutil, Force India-Mercedes16.
Lewis Hamilton, McLaren-Mercedes17.
Nelsinho Piquet, Renault18.
Sebastien Buemi, Toro Rosso-Ferrari19.
Giancarlo Fisichella, Force India-Mercedes20.
Sébastien Bourdais, Toro Rosso-Ferrari Il fait beau en Turquie, bonne nouvelle ! Reste à savoir si la course aura bien lieu car des rumeurs de grève par les écuries de la Fota planent sur la pré-grille de départ… A noter que Jenson Button porte un accessoire inédit, une sorte de gilet de sauvetage réfrigéré qui lui permettra d’avoir moins chaud pendant la course.
Brawn ne laisse pas grand chose au hasard, d’autant plus que la monoplace de l’écurie a évolué aérodynamiquement avec une évolution du double diffuseur et des supports de rétroviseurs canalisant l’air à l’entrée des pontons.
L’imagination des ingénieurs est sans limite !Pas de grève massive, toutes les voitures sont présentes avant le départ du tour de chauffe.
Button va s’élancer du côté poussiéreux de la piste, contrairement à Sebastian Vettel.
Départ impeccable de Vettel et de Button tandis que Barrichello se loupe copieusement et ne pointe que treizième.
Button passe rapidement Vettel, Webber suit avec Trulli à ses basques.
Button a pu passer Vettel car ce dernier a mis deux roues hors trajectoire.
Encore un peu tendre, le jeune allemand et Button en profite pour s’échapper immédiatement.
PUBLICITÉPUBLICITÉRaikkonen est en difficulté et Alonso attaque tant et plus.
Reste à savoir si les pneus tendres tiendront sur la Renault.
Raikkonen signale par radio à son écurie qu’il a perdu une dérive de l’aileron avant, probablement en touchant Alonso.
Button a déja plus de deux secondes d’avance sur Vettel et la Brawn est plus chargée en essence.
Ca promet… Nico Rosberg a grillé les Ferrari sur la grille et est actuellement cinquième.
Hamilton est 17ème et se bagarre avec Piquet.
Barrichello passe impeccablement Kovalainen mais la McLaren repasse aussi sec la Brawn en ligne droite, bien aidée par son Kers.
Et hop, à vouloir trop en faire, Barrichello essaie de passer en force Kovalainen et part en tête à queue.
Il l’a quand même bien cherché… Button a plus de 4 secondes d’avance sur Vettel.
A noter que Kubica est huitième et Barrichello à nouveau treizième, ce qui ne lui porte pas chance car le brésilien annonce qu’il ne dispose plus du 7ème rapport sur sa monoplace.
Premier hic mécanique pour Brawn car les boîtes de vitesses doivent tenir 4 courses cette année et la boîte de Barrichello était neuve pour ce grand prix.
Et ça empire pour Barrichello qui vient de heurter la Force India de Sutil… Quand ça veut pas, ça veut pas !Première vague de ravitaillements.
Vettel rentre car sa stratégie initiale a été ruinée par le dépassement de Button et se retrouve sixième.
Il est fort probable que l’allemand fasse trois arrêts.
Button rentre à son tour et laisse Webber prendre la tête de la course qui rentre au stand au tour suivant.
C’est Rosberg qui se retrouve brièvement en tête mais rentre lui aussi aussitôt.
Ce qui nous donne au final Button premier et Vettel deuxième.
Tout ça pour ça ! Vettel se rapproche petit à petit de Button et ne va pas tarder à l’attaquer.
Mais Vettel doit s’arrêter à nouveau et c’est Webber qui lui succède à la seconde place mais à bonne distance de Button.
Piquet attaque Hamilton et le passe avec brio, ce qui redorera son blason ! Mais en tête, rien de neuf, Button domine toujours.
En revanche, Barrichello abandonne sa voiture dans son stand, l’équipe Brawn l’ayant probablement arrêté volontairement pour arrêter le massacre mécanique… Mais bien qu’il y ait des actions intéressantes en piste, la course est un peu soporifique tant Button domine son sujet.
Vettel contraint à un troisième arrêt, c’est Webber qui est deuxième et Vettel troisième.
Button remporte sa sixième victoire de la saison et est en train de se diriger sûrement vers le titre de champion du monde.
Les deux Red Bull complètent le podium mais l’écurie au taureau rouge va longtemps regretter l’erreur de Vettel dans le premier tour.
Au moins autant que le pilote allemand qui n’est pas encore Schumacher, n’en déplaise aux commentateurs divers et variés…

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

loading...
auto
Automobile

Comment faire et où changer ses pneus pas chers ?

8 mai 2020
De nos jours, cela devient difficile d’entretenir sa voiture, car même pour faire changer ses pneus cela coûte cher. Internet est une source inépuisable de renseignements bons ou mauvais et…
auto
Automobile

Ducati Multistrada 2010 : la vidéo avec piano

22 avril 2020
Voici LA vidéo de présentation officielle de celle qui crée le buzz en ce moment sur la planète moto. Ducati a choisi de nous présenter la nouvelle Multistrada dans une…
Contents.media