×
google news

Nouvelle BMW Série 1 : la présentation détaillée

Partager sur Facebook

Une « petite » BMW ?! Quelques années en arrière, les puristes avaient grincés des dents en voyant la marque descendre en gamme.
D’autant plus en plein milieu d’une ère Chris Bangle où chaque nouvelle BMW défrayait la chronique par son style audacieux.
La première vraie compacte de la firme n’avait d’ailleurs pas dérogé à la règle !Après les tentatives ratées de Série 3 minimalistes, l’allemand avait décidé d’investir de façon traditionnelle un segment inédit pour lui, mais pas pour la concurrence ! La catégorie des compactes est archi disputée en Europe et ne pas y être présent est une grave erreur.
Audi l’avait compris avant et Mercedes a fini de faire la sourde oreille et fera évoluer en 2012 sa Classe A vers ce type de carrosserie.
D’ailleurs, chez BMW, on fait fi des conventions.
On va là où il y a de la marge à faire et la firme s’est lancée au moment béni où les petites premiums sont devenues archi mode.
D’ailleurs, avec la Série 1, l’objectif était de séduire une clientèle plus féminine.
Quoique.
Non, en réalité, la volonté était plutôt de séduire une clientèle plus jeune et mixte, en proposant une auto qui va aussi bien à monsieur qu’à madame.
Nouvelle BMW Série 1 2011La marque ne s’y est pas trompée et la première génération fut couronnée de succès.
Il n’en fallait pas plus pour que la deuxième du nom fasse dans la continuité pour ne pas déranger une clientèle assez fidèle.
BMW a donc reconduit la même silhouette, reconnaissable entre toutes les compactes : long capot, pare-brise court, vitrage tiré vers l’arrière et poupe rebondie, similaire à celle d’un petit break.
Le dessin évolue tout de même en adoptant les nouveaux gimmicks de la marque, notamment les nombreuses nervures qui viennent sculpter l’ensemble de la carrosserie.
Si le regard de la première mouture avait du mal à faire l’unanimité, pas sûr que celui de cette version soit mieux apprécié ! Les phares adoptent une forme un poil mollassonne et semblent exagérément décalés vers l’aile.
Ceux de l’arrière manquent d’un peu de relief.
La lunette du hayon ne vient plus les toucher et abandonne par la même occasion sa forme arrondie.
En tout cas, même si BMW a quasiment mis à la porte Bangle pour en finir avec les excentricités, il a du mal à nous proposer un produit avec une élégance indiscutable sans créer indubitablement le débat.
A bord, l’ambiance est typique, avec une planche de bord dans la veines des dernières productions de la marque (X1, X3, Série 6).
Encore une fois, les adeptes de la légèreté ne trouveront pas leur bonheur.
La planche de bord montre le traditionnel dessin torturé, avec une console centrale orientée vers le conducteur.
Petite surprise, celle-ci est surmontée d’un large écran pour la navigation, comme dans la Série 6.
Véritable point noir de l’ancienne génération, l’habitabilité serait en progrès grâce aux centimètres gagnés, notamment les 9 en longueur (dont 3 pour l’empattement).
A vérifier.
En tout cas, le coffre promet 30 dm3 de plus, soit une valeur de 360 dm3.
Correct, sans plus (une Mégane propose bien 40 dm3 de plus dans le même gabarit).
Mais BMW fait quelques efforts, en proposant par exemple une banquette rabattable 40/20/40.
Enfin, on achète par forcément une Série 1 pour son côté familial.
Déjà plus peut être pour sa technologie embarquée.
Et là, l’auto se met à la page, sans toutefois innover.
Mais elle offre de nombreux raffinements, comme le passage automatique feux de route/feux de croisement, une alerte de franchissement de ligne, une assistance aux créneaux… Enfin, offrir est un gros mot chez BMW, puisque tout cela sera bien souvent en option ! L’auto proposera aussi en première dans la catégorie une boite automatique à 8 rapports.
Bien évidemment, l’auto reste une propulsion, autre particularité dans la gamme !La compacte de BMW fait le ménage sous le capot et renouvelle son offre de moteurs essence.
Elle propose ainsi pour la première fois les 1.
6 Turbo développés avec PSA, en version 136 et 170 ch.
Mais ils sont montés ici en version longitudinale.
En revanche, pas de changement niveau diesel, avec le même bloc 2.
0 en 116, 143 et 184 ch.
Bien évidemment, la gamme sera rapidement amenée à s’étoffer, aussi bien au niveau des moteurs que des carrosseries.
BMW prépare ainsi une version Efficient Dynamics doté d’un 1.
6 diesel 116 ch annonçant 99 g/km de CO2.
La nouvelle Série 1 sera commercialisée à la rentrée prochaine.
BMW proposera des lignes de personnalisation (Urban ou Sport) pour doter son auto d’équipements spécifiques (sièges, jantes…).

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Lire aussi

Comment  faire et où changer ses pneus pas chers ?
Automobile

Comment faire et où changer ses pneus pas chers ?

8 mai 2020
De nos jours, cela devient difficile d’entretenir sa voiture, car même pour faire changer ses pneus cela coûte cher. Internet est une source inépuisable de renseignements bons ou mauvais et…
Ducati Multistrada 2010 : la vidéo avec piano
Automobile

Ducati Multistrada 2010 : la vidéo avec piano

22 avril 2020
Voici LA vidéo de présentation officielle de celle qui crée le buzz en ce moment sur la planète moto. Ducati a choisi de nous présenter la nouvelle Multistrada dans une…
loading...
Bimota & Moto Morini : MMB-1 et MMB-2
Automobile

Bimota & Moto Morini : MMB-1 et MMB-2

22 avril 2020
Si Bimota ne se penche aujourd’hui que sur les moteurs Ducati, beaucoup d’italiens et nous aussi rêvent à un destin identique pour le bicylindre de Moto Morini.C’est à Oberdan Bezzi…
Contents.media