×
google news

Nissan Micra DIG-S : notre essai sur route

Partager sur Facebook

Nissan Micra DIG-S: c’est le nom de la voiture japonaise qui s’est donné comme objectif de consommer peu, avec peu d’émission et à un petit prix.
Nous avons eu l’occasion d’essayer sur route cette nouvelle Micra en Allemagne durant une froide journée de juillet : entre 17 et 18 degrés pas plus.
Juste pour signaler que le soleil que vous ne voyez pas sur les photos n’est pas le fait d’un de nos effets spéciaux.
Nous nous concentrerons pour cet essai sur le nouveau moteur.
Nous découvrirons comment se décline le “Pure Drive” sur Micra et comment se comporte le DIG-S l’acronyme pour Direct Injection Gazoline Supercharged, soit l’injection directe et compresseur volumétrique.
Nous parlerons donc d’un moteur à essence 1.
2 de 98 ch, trois cylindres, 99 g/km de CO2 émis : quatre données qui sont devenues un manifeste pour Nissan.
Partons justement des données relatives aux émissions.
Nissan identifie ses modèles les plus écologiques par le badge Pure Drive, quand les émissions de CO2 sont inférieures à 130 g/km (la valeur descendra à 120 g/km en 2013/14).
Nous parlons ici de l’essence et non pas du gasoil qui a été abandonné pour les petites cylindrées.
Les moteurs essence dernière génération promettent d’être économiques niveau consommation et coût initial.
Le mérite revient aussi au fait que ces dernières années le prix du diesel a rattrapé celui de l’essence.
Mais pas seulement.
En considérant les technologies qu’il faudra développer pour répondre aux normes EURO 6, il sera difficile de voir voguer des petits moteurs diesel en France.
Facteur downsizingLe moteur a moins de cylindres mais est paradoxalement plus puissant.
Comment est-ce possible ? La conception du moteur DIG-S s’est concentré sur les pertes d’énergie inutiles et sur l’amélioration de l’efficacité.
Les 3 cylindres ont une meilleure efficacité thermique en réduisant les frottements de 20% par rapport aux 4 cylindres.
Il a été utilisé un rapport de compression élevé pour en extraire une énergie mécanique.
Le cycle Miller qui retarde la fermeture de la valve d’aspiration a été adopté, ainsi que la finition microscopique pour l’arbre à came, les ressorts des valves avec configuration à nid d’abeille, le revêtement diamond-like carbon pour les anneaux des pistons.
Côté consommation on parle d’une amélioration de 5% avec le start/stop de série sur toute la gamme.
Le contrôle intelligent permet à l’alternateur qui recharge la batterie de se recharger seulement quand cela est nécessaire : non durant l’accélération ou à une certaine vitesse mais plutôt durant les parcours en descente.
C’est aussi un moyen d’économiser de l’essence.
Grâce à des interventions sur le moteur, sur les composants électriques et sur les caractéristiques dynamiques, la consommation déclarée est de 4,4 l au 100km.
Selon Nissan il s’agit du premier moteur à essence plus efficace et économique qu’un diesel.
Au volantLes 3 cylindres étaient synonymes de vibrations, il y a encore quelques années.
Mais on peut dire qu’aujourd’hui le défit a été relevé.
En conduisant la Micra DIG-S il est difficile de relever la différence par rapport à un 4 cylindres.
Pour les plus connaisseurs d’entre vous il faut savoir que l’arbre d’équilibrage fait son travail et remplace sans problème le contre-arbre de rotation.
Au feu rouge, le système start&stop réagit correctement et sans souci particulier.
Prêt partez.
Un peu plus d’accélération n’aurait pas été un luxe mais nous restons tout de même dans le registre des voitures “nerveuses”.
De temps à autre nous vient la tentation de “booster” un peu la Micra mais il faut se rappeler qu’elle reste une citadine et non une muscle car.
Les freins nous ont semblé corrects et bien réglés à la voiture.
Dans la circulation la Micra est agile, il s’agit même de son point fort puisqu’elle se faufile dans les petits espaces avec une bonne tenue de route.
Le diamètre réduit du volant nous à permis de faire un demi-tour sur une route étroite sans problème.
La visibilité est excellente aussi bien sur la route que lors du parking.
À ce sujet le système Simple Parking Pack nous indique s’il y a un espace suffisant pour faire la manoeuvre.
Lorsque l’on sort de la ville, et que l’on appuie un peu sur le champignon, la voiture est un peu bruyante.
Accordons le bénéfice du doute à la Micra, durant l’essai il y avait de grosses trombes de vent et il est donc possible que ces conditions météorologiques aient altéré notre perception.
Nous n’avons pas réussi à atteindre les 180 km/h indiqués comme vitesse maximum mais l’information semble crédible ; nous étions sur les autoroutes allemandes sans limites de vitesse.
Et à propos de limites de vitesse, le cruise control est très pratique pour régler la vitesse automatiquement.
Comme tous ces dispositifs, il suffit d’effleurer la pédale de frein pour désactiver le système.
On atteint les 130/140 km/h sans fatigue et on les maintient sans effort, comme si c’était la vitesse de croisière pour cette petite Micra.
À l’intérieur les sièges sont confortables, les éléments en plastique semblent être de bonne qualité, le choix des couleurs est agréable.
Le toit panoramique est appréciable surtout lorsque la luminosité se fait rare (car tel était le cas).
Parmi la palette des instruments on trouve l’indication du CO2 économisé, ce qui est plutôt sympathique.
Le système audio est intégré avec prise USB et AUX.
Le système de navigation est très bon, clair, simple et immédiatement utilisable.
Il recalcule le trajet en très peu de temps.
A droite du GPS on trouve une petite bille rotative pour zoomer sur les cartes ce qui est complètement à contre tendance pour ce genre d’appareillage.
Cette bille “old school” est pourtant d’une grande efficacité par rapport aux tentatives d’agrandissement des petits screen touch.
Ici zoomer devient un jeu d’enfant.
Nissan Micra DIG-S : les prix et les versionsDeux versions existent pour la Nissan Micra DIG-S :Acenta, proposée avec Airbag avant et latéraux et rideau ESP, ABS Stop/Start, conduite assistée, fermeture automatique centralisée avec capteurs de vitesse, clim manuelle, ordinateur de bord, fermeture centralisée à distance, siège conducteur réglable en hauteur, volant revêtu de cuir, Lecteur CD avec prise Aux-in, connexion Bluetooth, jantes de 15 pouces et phares antibrouillard.
Tekna, par rapport à l’Acenta dispose du Nissan Connect avec écran de 5 pouces et navigateur complètement intégré, ordinateur de bord avec l’indication du CO2 économisé, phares et essuie-glace automatiques Simple Parking Pack (ou PSM).
Prix à partir de 14.
470 euros pour la Nissan Micra DIG-S Acenta et 15.
580 euros pour la Nissan Micra DIG-S Tekna.
Pour la boîte de vitesses CVT il faudra ajouter 1.
300 euros.
L’Open week-end est fixé le 24 et 25 septembre mais on peut d’ors et déjà réserver sa Micra.
Pour ceux qui sont déjà clients de Nissan il est possible de jouir d’un financement de 60 mois avec l’extension de la garantie à 5 ans ou 100.
000 km.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Lire aussi

Comment  faire et où changer ses pneus pas chers ?
Automobile

Comment faire et où changer ses pneus pas chers ?

8 mai 2020
De nos jours, cela devient difficile d’entretenir sa voiture, car même pour faire changer ses pneus cela coûte cher. Internet est une source inépuisable de renseignements bons ou mauvais et…
Ducati Multistrada 2010 : la vidéo avec piano
Automobile

Ducati Multistrada 2010 : la vidéo avec piano

22 avril 2020
Voici LA vidéo de présentation officielle de celle qui crée le buzz en ce moment sur la planète moto. Ducati a choisi de nous présenter la nouvelle Multistrada dans une…
loading...
Bimota & Moto Morini : MMB-1 et MMB-2
Automobile

Bimota & Moto Morini : MMB-1 et MMB-2

22 avril 2020
Si Bimota ne se penche aujourd’hui que sur les moteurs Ducati, beaucoup d’italiens et nous aussi rêvent à un destin identique pour le bicylindre de Moto Morini.C’est à Oberdan Bezzi…
Contents.media