×
google news

Mini Paceman : les photos et infos officielles

Il y aura toujours de la place pour une nouvelle Mini ! La firme britannique a beau être spécialisée dans les petits modèles, elle arrive encore à nous proposer des déclinaisons inédites.
Ainsi, après la berline, le break, le coupé, le cabriolet, le roadster et le SUV, place aux SUV Coupé.
C’est vrai qu’au bout d’un moment, le tout se recoupe un peu.
Mais cela ne fait pas peur à Mini qui compte bien exploiter le filon de la petite auto chic au maximum, quitte à créer une niche dans la niche.
La marque anglaise complète donc son offre avec le Paceman, qui avait été préfiguré en janvier 2011 à Detroit à travers un show-car très réaliste.
On n’a donc aucune surprise en découvrant la silhouette de l’auto.
On remarque juste quelques détails en plus, histoire de répondre à toutes les normes en vigueur.
On note ainsi les barres de feux supplémentaires qui viennent prendre place dans le bouclier arrière.
Mini Paceman officielSi la partie avant est identique au Contryman, qui sert de base à ce modèle, l’arrière est bien différent.
Les feux ne sont plus verticaux.
Plus étirés, ils viennent mordre dans le hayon.
Sur celui-ci, on ne peut rater le nom de la voiture !On retrouve les codes incontournables chez Mini, comme le vitrage dessiné d’un bloc qui donne au toit son côté flottant.
La lunette très inclinée, combinée au becquet, dynamise le profil.
Certains feront la comparaison avec le Range Rover Evoque.
On constate avec étonnement que Mini n’a pas fait la chasse aux protections de carrosserie.
Au contraire, elle sont de taille généreuse.
A bord, le Paceman mélange les caractéristiques du 4×4 et du coupé.
Ainsi, la position de conduite est surélevée mais seulement quatre personnes peuvent prendre place.
Le coffre annonce un volume correct de 330 litres.
Le rail central, déjà vu sur le Countryman, sur lequel vient se fixer des rangements, est proposé de série.
Dans sa configuration de base, il est en deux parties, afin de faciliter le passage d’un siège à l’autre à l’arrière.
En option, il peut être monobloc.
Le Paceman ne reprend que les blocs les plus puissants en vigueur chez Mini.
En essence, on retrouve ainsi les 1.
6 122 ch (athmosphérique) et 184 ch (turbocompressé).
En diesel, on a le choix entre le 1.
6 112 ch et le 2.
0 143 ch de la version Cooper SD.
Plus que jamais, Mini nous vante le comportement joueur de ses modèles, avec les fameuses sensations proches du karting.
De série, le Paceman est proposé avec un châssis sport légèrement surbaissé.
En option, on peut opter pour la transmission intégrale ALL4 (sauf avec le petit diesel).
Entièrement gérée par l’électronique, elle répartit en continu le couple entre les deux essieux.
En conditions normales, jusqu’à 50 % du couple sont envoyés sur l’arrière.
Cette part peut aller jusqu’à 100 % en conditions extrêmes.
La marque ne veut pas être trop pingre et propose de série sur tous les modèles la climatisation et la radio CD.
Mais rassurez-vous, la liste d’options est longue comme pas possible.
Mini, fidèle à ses habitudes, propose de très nombreuses possibilités de personnalisation.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Lire aussi

Comment  faire et où changer ses pneus pas chers ?
Automobile

Comment faire et où changer ses pneus pas chers ?

8 mai 2020
De nos jours, cela devient difficile d’entretenir sa voiture, car même pour faire changer ses pneus cela coûte cher. Internet est une source inépuisable de renseignements bons ou mauvais et…
loading...
Ducati Multistrada 2010 : la vidéo avec piano
Automobile

Ducati Multistrada 2010 : la vidéo avec piano

22 avril 2020
Voici LA vidéo de présentation officielle de celle qui crée le buzz en ce moment sur la planète moto. Ducati a choisi de nous présenter la nouvelle Multistrada dans une…
Bimota & Moto Morini : MMB-1 et MMB-2
Automobile

Bimota & Moto Morini : MMB-1 et MMB-2

22 avril 2020
Si Bimota ne se penche aujourd’hui que sur les moteurs Ducati, beaucoup d’italiens et nous aussi rêvent à un destin identique pour le bicylindre de Moto Morini.C’est à Oberdan Bezzi…
Contents.media