×
google news

« Attal dénonce fausse information du JDD »

Le Premier ministre Gabriel Attal a exprimé des critiques le soir du vendredi 5 juillet, qualifiant une certaine « information fausse » et des « tactiques de type Trump » suite à la diffusion d’un article par le JDD juste avant la fin de la campagne officielle pour les élections législatives entre deux tours. L’article laissait entendre que le gouvernement envisageait de mettre un terme à la controversée loi sur l’immigration. Rapidement, Jordan Bardella, le chef du parti du Rassemblement National, avait relayé cet article pour inciter sur son compte X à « éviter » une « coalition Macron-Mélenchon sous le contrôle de l’extrême gauche ».

« Belle manœuvre ! Une fausse information diffusée juste avant la fin de la campagne, rapidement relayée par le RN dans l’espoir que nous n’aurions pas le temps de répondre et influencer le vote », a réagi Gabriel Attal sur le même réseau. « Belle coordination, mais malheureusement pour vous : information rapidement démentie. Ça montre qu’une chose : votre insécurité », a-t-il ajouté. « Les Français méritent mieux que ces tactiques de type Trump », a-t-il continué à dire.

L’article intégré par le JDD vendredi soir, maintenant sous le contrôle du groupe Vincent Bolloré, affirmait d’abord que « le gouvernement se prépare à suspendre la loi sur l’immigration ». « L’exécutif pourrait envisager de retarder, de suspendre ou de ne pas promulguer ces dispositions », disait l’article en référant la sortie d’un décret destiné à appliquer une section de la loi immigration.

« Gérard Darmanin, ministre de l’intérieur, a également démenti cela sur X, en disant « c’est complètement faux », a-t-il dit.

Depuis, l’article du JDD a été retravaillé et maintient à présent que « le gouvernement s’engage à publier ‘dans les délais’  » les décrets sur l’application de la loi sur l’immigration.

Les critiques sur le rôle des médias de Bolloré sont mises à nu
À la suite de la dissolution de l’Assemblée nationale, Le Monde a mis en lumière la manière dont les médias dirigés par le magnat milliardaire Vincent Bolloré ont favorisé le rapprochement du Rassemblement national et des Républicains d’Eric Ciotti.
Le 27 juin, l’Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique (Arcom) avait sommé Europe 1, un autre média sous la tutelle du groupe Bolloré, de respecter à l’avenir les règles qui exigent la présentation de l’élection « avec une attention constante à la précision et à l’intégrité dans les comptes rendus, commentaires et présentations liées aux élections ».
Cyril Hanouna, un présentateur de télévision controversé, a été spécifiquement réprimandé par le régulateur de l’audiovisuel pour son approche « fortement unidimensionnelle » de l’actualité des élections dans son émission spécialement conçue pour la campagne des élections législatives anticipées.
Selon l’Arcom, l’actualité électorale de La France insoumise et du Nouveau Front populaire, une coalition des principaux partis de gauche, était présenté « de manière systématiquement négative et acerbe, souvent en des termes dépréciatifs et exagérés ».
Contribuer »/

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 982
Politique

Bello refuse offre première ministre gauche

14 juillet 2024
Après deux jours de conjectures qui ont accentué les divisions parmi la gauche, la présidente de La Réunion, Huguette Bello, a refusé le dimanche 14 juillet l'offre de devenir la…
example 972
Politique

« Blocage persiste, Bello refuse Premier Ministre »

14 juillet 2024
Explorez tous nos contenus concernant le déroulement des élections législatives en cliquant sur ce lien. Visualisez les résultats à travers tout le pays grâce à notre outil de recherche ou…