×
google news

« Résultats Premier Tour Législatives 2024 »

Emmanuel Macron a réussi à ré-engager les citoyens français dans le processus démocratique. Trois semaines après une dissolution surprenante et une campagne électorale intense, une possible victoire du Rassemblement National (RN) a conduit à une participation massive des électeurs lors des dernières élections législatives. Le dimanche 30 juin, 66,7% des électeurs se sont rendus aux urnes, un taux de participation largement plus élevé que celui de 47,5% en 2022 et 48,7% en 2017.

Depuis 1997, aucune élection législative décalée d’une élection présidentielle n’a suscité un tel engagement (67,9% de participation). Malgré le fait que ce taux soit loin du record de la Ve République (82,8% en 1978), il est nettement plus élevé que lors de ces dernières années.

Les divers défis auxquels le pays est confronté, une insatisfaction envers le président en fonction depuis sept ans, ainsi que la crainte des partis extrêmes ont incité les électeurs à se mobiliser à travers le pays. Faisant suite à ces élections législatives exceptionnelles, la situation est désormais sans précédent avec 76 élus dès le premier tour, seulement 191 duel, 5 quadrangulaires et surtout 305 triangulaires. Cela indique une division tripartite de la politique française, qui a commencé en 2017, avec chaque faction cherchant à dominer les deux autres.

Cette fois-ci, les élections ont connu un bouleversement tectonique avec une réduction sans précédente du président de la République, conjointement à un essor de l’extrême droite traversant toutes les strates sociétales et départements. Que ce soit seul ou soutenu par ses alliés provenant du parti Les Républicains (LR) d’Eric Ciotti, le Rassemblement National (RN) possède toujours la capacité de conquérir la majorité ou de devenir le groupe le plus influent à l’Assemblée nationale.

Un avancement notable

La montée de l’extrême droite pendant les élections européennes du 9 juin (31,4 %) a persisté à envahir tout le territoire. Avec un taux de 33,2 % au niveau national, l’augmentation par rapport aux élections législatives de 2022 est notable. Le parti successeur du FN a choisi, dès le premier tour, 38 députés avec un allié LR. Ainsi, Marine Le Pen a été réélue avec plus de 58 % des votes dans sa circonscription du Pas-de-Calais, de même que le vice-président de l’Assemblée Nationale, Sébastien Chenu (Nord), Julien Odoul (Yonne), Edwige Diaz (Gironde), Bruno Bilde (Pas-de-Calais). Au total, d’autres candidats du RN, soit 383, sont qualifiés. Ajoutant les 60 LR-RN de M. Ciotti, le total représente un nombre de 443 circonscriptions où le second tour verra l’extrême droite. Le RN mène dans 222 circonscriptions et les candidats LR soutenus par lui en mènent dans 38 autres. En 2022, les candidats RN n’avaient réussi cette performance que dans 65 circonscriptions. Cent quatre-vingts de ces candidats RN ont déjà dépassé le seuil de 40 % et ont donc une grande probabilité d’être élus au second tour.

Cet article est réservé aux abonnés et il reste encore 68,86% à lire.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1020
Politique

Cour des comptes avertit gouvernement futur

15 juillet 2024
L'administration sortante est réprimandée et une alerte est donnée à celle qui prendra la relève, selon un rapport publié le lundi 15 juillet par la Cour des Comptes. Ce rapport…
example 993
Politique

« NFP désaccord sur candidature Bello Matignon »

15 juillet 2024
Découvrez tous nos articles sur les élections législatives en cliquant ici. Pour les résultats à travers tout le pays, faites un tour sur notre moteur de recherche ou consultez notre…