×
google news

Didier Guillaume dirigera gouvernement monégasque

Didier Guillaume, qui a autrefois servi en tant que sénateur socialiste et ministre de l’agriculture sous Edouard Philippe de 2018 à 2020, assumera le rôle de ministre d’État du gouvernement de Monaco le 2 septembre, tel que rapporté par la principauté le lundi 10 juin. Il remplacera Pierre Dartout, un ancien préfet, dont le mandat de quatre ans est sur le point de se terminer.

Le ministre d’État, traditionnellement délégué par la France, est désigné par le prince qu’il représente. Le gouvernement de Monaco, qui ne découle pas directement des élections, soumet des projets de loi au prince et gère l’administration de la principauté.

Didier Guillaume, âgé de 65 ans, a été maire de Bourg-de-Péage dans la Drôme de 1995 à 2004. De 2004 à 2015, il a présidé le conseil général de la Drôme et a été sénateur de 2008 à 2018.

Spécialiste des problématiques agricoles, l’ancien proche collaborateur de François Hollande et Manuel Valls a obtenu un poste au gouvernement pendant la présidence d’Emmanuel Macron en devenant ministre de l’agriculture en 2018.

Avant cela, cet amateur de rugby avait été envisagé pour diriger le comité d’organisation de la Coupe du Monde 2023, mais a finalement décliné l’offre principalement honorifique et bénévole. Suite à son départ du gouvernement en juillet 2020, il est devenu membre de la Ligue nationale de rugby et conseiller du président sur les affaires publiques.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 837
Politique

« Législatives 2024: LR exclut Eric Ciotti »

13 juin 2024
Suite à la victoire significative du Rassemblement national lors des élections européennes, le président de la République a pris la décision inattendue de dissoudre l'Assemblée nationale le dimanche 9 juin.…
example 822
Politique

Macron rejette contribution retraités effort budgétaire

12 juin 2024
Le parti gouvernemental et Le Rassemblement national, sollicitent l'important vote des retraités en pleine querelle. Face aux accusations continues de l'extrême droite affirmant qu'il prépare discrètement une réduction des retraites…