×
google news

« Élections européennes: Colère des électeurs radiés »

Au milieu d’une journée électorale agitée, une magistrate indécise se trouve au tribunal d’Evry-Courcouronnes, s’adressant aux dizaines de citoyens en attente de leur inscription hâtive sur la liste électorale pour voter le dimanche 9 juin. Elle admet son incertitude quant à la capacité de traiter tous leurs appels avant la fin de journée, incitant une indignation palpable parmi la foule, notamment une électrice septuagénaire.

La juge tente d’apaiser les tensions, expliquant que le tribunal est submergé par une augmentation soudaine et inattendue des appels – passant de leur total habituel de 3 à 10 par jour à un nombre impressionnant de 80 à 17 heures. Elle continue de s’excuser, faisant remarquer qu’ils n’ont pas été prévenus de la désinscription en masse à l’échelle de la ville. Bien qu’elle ait demandé et reçu de l’aide supplémentaire, la juge est convaincue qu’ils ne seront pas en mesure de résoudre tous les problèmes à temps. Cela provoque une révolte parmi les électeurs, certains suggèrent même que leurs votes ne sont pas désirés par le système. La magistrate a révélé au journal Le Monde que lors des précédentes élections présidentielles, où la participation était nettement plus élevée, le tribunal n’avait enregistré que 17 recours.

La municipalité d’Evry-Courcouronnes a confirmé la suppression de 5 543 électeurs de ses registres électoraux en mars, parmi un total de 35 077 électeurs. Stéphane Beaudet, le maire non aligné, a expliqué au Monde que les registres n’avaient pas été mis à jour depuis 2014 pour Evry et 2011 pour Courcouronnes, deux villes qui ont fusionné en 2019. Beaudet a ajouté que deux lettres recommandées avaient été envoyées pour vérifications et que la communication avait été totale sur cette question, ayant même publié une explication détaillée sur Facebook quatre jours avant les élections. Il a souligné que, lors de l’envoi des cartes électorales, des milliers de ces dernières sont retournées avec la mention « N’habite pas à l’adresse indiquée », ce qui est courant dans des villes à forte mobilité électorale comme Evry. Il a également mentionné que les programmes de revitalisation urbaine ont entraîné d’importants mouvements de population. « Je vis à Evry à la même adresse depuis 1973 ».

Les électeurs ont été surpris de découvrir à l’heure de voter que leur inscription n’était pas enregistrée. Cette situation a entrainé une série de défis pour des centaines d’individus. Stéphanie D., l’un des électeurs, raconte : « J’ai tenté de voter à 10 heures, ils m’ont redirigé vers la mairie, j’ai fait la ligne, puis je suis allé chercher un certificat de résidence, je suis allé au tribunal, j’ai attendu, et finalement à 15 heures, j’ai pu voter ». Après une attente prolongée, Stéphanie a finalement réussi, comme le prouve le jugement rendu par le tribunal en début d’après-midi : « En séance, Mme D. affirme qu’elle a pu voter sans problème lors des élections de 2022, elle déclare aussi que la mairie est au courant de son changement d’adresse, en lui envoyant notamment des factures de cantine (…). En vue de cette erreur, l’inscription sur les listes électorales doit donc être ordonnée », indique le juge.
Veuillez noter, 32,79% de cet article reste à lire. Il est exclusivement destiné aux abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1418
Politique

« Programme législatif du Nouveau Front populaire »

21 juin 2024
Le Nouveau Front populaire (NFP) prône un programme "sérieux", tandis que Patrick Martin, le chef de Medef, le qualifie de "dangereux" pour l'économie française, éventuellement plus encore que le programme…