×
google news

« 80 ans Débarquement: Retards du maître »

Pour célébrer le 80ème anniversaire du Débarquement, une cérémonie britannique a commencé sans le président français, Emmanuel Macron, le jeudi 6 juin. Macron est arrivé avec un retard de quinze minutes au Mémorial britannique de Ver-sur-Mer (Calvados). Sans attendre la venue du président et de son épouse, la cérémonie a démarré à l’heure prévue, 10h30, avec le Premier ministre britannique, Rishi Sunak, accueillant les vétérans par un discours. Ensuite, le roi Charles III et la reine Camilla, invités d’honneur, ont fait leur entrée seuls sur le site. Le couple présidentiel français, en retard, est apparu en plein milieu de cérémonie, accueilli par le premier ministre.

L’arrivée du président n’a pas reçu de salutations sous forme d’applaudissements, ni d’effusions des deux couples. La négligence du président a été peu appréciée par les britanniques. « Comment le président peut-il arriver quinze minutes en retard pour un événement international important qui a lieu en France ? », a protesté Adam Parsons, journaliste à Sky News, sur le réseau social X.

Un incident diplomatique avait failli se produire le 6 juin 2014, lors du 70ème anniversaire du Débarquement : la reine Elizabeth II avait été contrainte d’attendre vingt minutes dans son véhicule officiel avant de pouvoir quitter le château de Bénouville (Calvados), où se déroulait le déjeuner offert par le président François Hollande, car la limousine du président américain Barack Obama était trop large pour passer par les grilles. Le journaliste et essayiste Marc Roche a commenté : « Les Britanniques en général, et les têtes couronnées en particulier, sont ponctuels à l’extrême ».

Les vétérans ont aussi trouvé cette situation pénible.

Les retards accumulés lors de la visite du Mémorial britannique ont fait exploser la durée initiale de quinze minutes à une demi-heure au cimetière américain de Colleville-sur-Mer (Calvados), distante de 30 kilomètres. C’est là que devait débuter à midi et demi la cérémonie américaine. Les Biden ont patienté calmement pour l’arrivée des Macron afin de lancer la cérémonie. Ce retard s’est révélé être une difficulté pour les vétérans, contraints de se déplacer afin d’éviter une insolation pendant la longue attente.

Plus tard dans l’après-midi, le président Macron avait repris le contrôle de son agenda. Il était dans les temps à Saint-Laurent-sur-Mer (Calvados) à quinze heures trente tel que prévu, pour recevoir une quinzaine de dirigeants et leurs partenaires, invités par l’Etat français pour la cérémonie globale.

L’article n’est pas terminé, il reste encore 36.36% à lire. La suite est disponible pour les abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1418
Politique

« Programme législatif du Nouveau Front populaire »

21 juin 2024
Le Nouveau Front populaire (NFP) prône un programme "sérieux", tandis que Patrick Martin, le chef de Medef, le qualifie de "dangereux" pour l'économie française, éventuellement plus encore que le programme…