×
google news

« Européennes 2024: Interdiction du ‘Manifestival’ confirmée »

Les associations affirment qu’un marquant écart politique persiste en France sur les questions relatives au bien-être des animaux. Alors que l’échéance des élections européennes est proche, le parti de gauche et le parti Renaissance se sont engagés sur un certain nombre de résolutions mises en avant par des ONG dédiées à la protection animale. Ces ONG, dont la Fondation Brigitte Bardot et la SPA, se réjouissent de ces prises de position, mais déplorent l’absence d’engagements similaires de la part de la droite et de l’extrême droite.

Neuf parties politiques françaises ont signé (au moins en partie) le manifeste « Votez pour les animaux », soutenu par 29 ONG françaises. Europe Ecologie-Les Verts (EELV), la France insoumise (LFI) et le Parti Socialiste-Place publique se sont alignés sur au moins 31 des 33 résolutions, alors que le parti Renaissance s’est engagé sur 23 résolutions, en particulier celles visant à améliorer les conditions d’élevage et interdire les élevages de fourrures. Le Parti animaliste, l’Écologie au centre et la Ruche citoyenne ont approuvé toutes les propositions visant à terminer l’élevage en cage, promouvoir une alimentation durable axée sur le bien-être animal, améliorer les conditions de transport des animaux, accélérer la transition vers une recherche scientifique exempt d’expérimentation animale et nommer un commissaire européen spécialisé.

Les partis de droite et d’extrême droite n’ont pas approuvé le manifeste, ce qui est décevant pour les ONG. Ces organisations considèrent les programmes des Républicains (LR) et du Rassemblement national (RN) comme tristement inadéquats. Selon le classement de L214, une association de défense des animaux, qui a été révélé jeudi dernier, le RN, Reconquête ! et LR se retrouvent en fin de liste, avec des scores allant de 0,25 à 0,42 sur 5. Malgré la signature du manifeste « Vote for animals », la liste Renaissance se situe avant-dernière, juste devant LR.

Sans aucun doute, le Parti animaliste domine le classement avec une note parfaite de 5 sur 5, tandis que EELV et LFI se classent 4e et 5e avec des scores de 3,51 et 3,34 sur 5, respectivement. La liste de Raphaël Glucksmann n’a pas très bien réussi, en n’obtenant qu’un médiocre 1,72 sur 5. Même si cet eurodéputé déchu fait face à des problématiques liées aux animaux, il n’est « pas assez précis sur les objectifs », selon Olivier Morice.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1418
Politique

« Programme législatif du Nouveau Front populaire »

21 juin 2024
Le Nouveau Front populaire (NFP) prône un programme "sérieux", tandis que Patrick Martin, le chef de Medef, le qualifie de "dangereux" pour l'économie française, éventuellement plus encore que le programme…