×
google news

« Gouvernement renonce au débat énergétique »

Contrairement à ce que stipule la législation, les législateurs ne votent pas sur les principaux objectifs énergétiques et climatiques de la France pour la décennie à venir. Roland Lescure, ministre délégué à l’industrie et à l’énergie, a confirmé ceci dans une interview accordée au Figaro publiée le mercredi 10 avril. Cela donne à comprendre ses hésitations des derniers mois : la nouvelle stratégie énergétique de la France, le plan énergétique pluriannuel (PPE), sera adoptée par voie réglementaire, et non par voie législative.

En novembre 2023, l’exécutif avait mis sur la table une première esquisse de projet de loi, mais il est finalement revenu sur ses promesses. Il évite de soumettre sa stratégie énergétique au Parlement de peur de ne pas obtenir la majorité sur le texte en raison de l’opposition d’une partie de la gauche à la construction de nouveaux réacteurs et d’une partie de la droite et de l’extrême droite à l’essor de l’éolien.

« À l’Assemblée, une véritable guerre de religions est en cours entre les partisans du nucléaire et ceux des énergies renouvelables. Cependant, notre souhait est vraiment d’être efficaces, rapides et de fournir une clarté à la stratégie française », a justifié jeudi le cabinet de Roland Lescure. Au printemps 2023, le gouvernement avait d’abord fait voter un texte sur l’augmentation des énergies renouvelables avant d’adopter, dans un second temps, une loi sur les méthodes de construction des installations nucléaires.

Selon les dispositions de la loi sur l’énergie et le climat de 2019, c’était supposé qu’un décret législatif définit les priorités et les objectifs de la politique énergétique pour répondre à la crise environnementale et climatique. Cette première loi de programmation majeure aurait dû être adoptée avant le 1er juillet 2023. Cependant, il est maintenant annoncé que la nouvelle Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE) sera publiée d’ici la fin de l’année, suite à une autre consultation orchestrée par la Commission Nationale du Débat Public.

Au cours des deux dernières années, de nombreuses consultations ont été menées. Maintenant, l’intention du gouvernement est de présenter les objectifs aux citoyens français afin de déterminer les actions et les mesures à prendre pour les réaliser. Roland Lescure pose une question précise : la production d’énergie éolienne peut-elle être doublée en doublant le nombre de turbines, ou en augmentant leur puissance ?

Le gouvernement est accusé de ne pas respecter la loi. Les abonnés peuvent continuer à lire l’article, il reste 44,43 % de celui-ci à lire.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1371
Politique

Durcissement règles assurance-chômage pour économies

23 mai 2024
Les détails de la réforme de l’assurance-chômage commencent à être dévoilés. Catherine Vautrin, la ministre du travail, a entamé une série de discussions mercredi 22 mai avec des leaders syndicaux…