×
google news

Que faire quand le baby blues vous gagne ?

Une jeune maman Vous voilà enfin maman et votre bébé n’en finit pas de vous émerveiller.
Pourtant, ce nouveau bonheur provoque des variations de votre humeur allant de l’excitation intense à l’abattement total.
C’est une réaction normale.
Insensiblement, le moral se met à fléchir pour diverses raisons : la moitié des biberons est régurgitée, l’allaitement ne s’est pas mis en place aussi facilement que vous l’espériez, vos nuits ressemblent plus à des jours et…

Mais pourquoi pleure-t-il tout le temps ? Le résultat : vous ne vous sentez pas à la hauteur et pensez que vous ne comprenez pas votre enfant.

Votre jugement se trouvant altéré par votre épuisement.
Une vraie dépression 10% des femmes sont touchées par la dépression postnatale.
La plupart choisissant d’en ignorer les symptômes, persuadées de leur caractère provisoire.
Sauf qu’à trop attendre, on prend le risque de se retrouver submergée et de perdre pied.
Et c’est l’effet boule de neige garanti.
Bébé ne boit pas assez, il pleure, ne dort pas, vous ne dormez plus, ne mangez plus et pleurez toutes les larmes de votre corps ! Bébé réagissant fortement à votre humeur remet ça de plus belle.

Et cela vous semble interminable.
Pourtant, quelques petits gestes tout simples peuvent vous aider.
Les solutions Il n’y a pas d’origine exacte ou de raison à cette déprime postnatale.
Ce qui signifie qu’il n’existe pas non plus de remède officiel.
Cependant, quelques nouvelles dispositions de l’esprit peuvent faire toute la différence.
D’abord, même si vous n’en avez pas envie, essayez de vous intéresser à autre chose qu’à votre bébé.
Soyez sûre qu’il va bien, que vous êtes une super maman, la meilleure à ses yeux, car vous êtes la sienne.
Et que tout ne peut et ne doit pas être strictement conforme aux exigences des puéricultrices, pédiatres et autres mentors de la petite enfance.
Pour vous soulager, évoquez vos doutes et vos craintes avec quelqu’un qui saura vous écouter.
Et surtout, marchez ! Sortez vous aérer la tête et vous dégourdir les jambes.
L’exercice reste très bénéfique et peut en outre vous aider à déloger les derniers kilos pris en fin de grossesse.
D’une pierre deux coups.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media