×
google news

Avoir un poulailler chez soi

Si vous vous lancez dans cette aventure, vos animaux seront forcément élevés librement (contrairement aux rangées de cages dans lesquelles vivent les poules de batteries).
Vous pouvez opter pour un enclos mobile (que l’on trouve facilement en animalerie) que vous pourrez déplacer régulièrement.

Pensez aussi à prévoir une protection sous-terre pour empêcher les renards de creuser, et assurez-vous que votre enclos ferme bien, si jamais vous avez des chiens.

On considère qu’on peut installer au maximum cinq poules dans un abri d’un mètre carré.
Privilégiez un sol en bois plutôt qu’en terre battue.
En effet, le bois préserve du froid, alors que la terre génère beaucoup de poussières.
Prévoyez aussi un lieu de stockage pour vos graines.
Celui-ci doit permettre de protéger la nourriture de vos gallinacées des fourmis et des rats.
À l’intérieur de votre poulailler, prévoyez au maximum trois perchoirs.
Vous devez avoir à l’idée que vos poules doivent pouvoir s’installer tranquillement les unes à côté des autres.
Ainsi, 1m de long pour deux à trois poules est un bon compromis.

Privilégiez les systèmes qui faciliteront l’entretien.
Il est important que vous puissiez nettoyer facilement le poulailler quand vos poules seront dans votre basse-cour.
Une astuce consiste à disposer une planche sous les perchoirs pour récupérer les fientes, qui sont alors utilisées au jardin.
Si vous disposez de la paille, celle-ci devra être changée régulièrement pour ne pas être envahie par les parasites.
Il est important d’installer une petite trappe pour récupérer les œufs de l’extérieur, sans déranger vos gallinacées.
Prévoyez trois pondeurs au minimum pour cinq poules, car ces demoiselles ne pondent pas au même moment.
Pour votre enclos, mettez au minimum 10m2 à la disposition de cinq à dix congénères.
Votre terrain doit pouvoir être drainé pour éviter la boue; il est intéressant de pouvoir faire tourner la disposition de l’enclos afin que, de temps en temps, la végétation puisse reprendre ses droits.
Avec ces quelques conseils, vous pourrez bientôt faire de l’œuf à la coque votre plat quotidien.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media