×
google news

« Le Pen nie racisme chez sympathisants RN »

Dans une récente interview avec La Voix du Nord concernant une séquence controversée impliquant des partisans du Rassemblement national (RN) diffusée lors de l’émission Envoyé Spécial, Marine Le Pen a déclaré dans un article paru le samedi 22 juin au soir, que les déclarations faites par ces individus n’étaient pas racistes.

Le reportage, diffusé le jeudi soir sur France 2, met en scène un couple blanc insultant leur voisine, Divine Kinkela, une infirmière noire qui déclare être régulièrement la cible d’injures racistes, comme des cris de singe et des insultes telles que « bonobo » de la part de ces voisins dont le jardin est décoré d’une affiche et de casquettes de campagne du RN.

Didier (dont le nom de famille n’est pas mentionné), interrogé alors qu’il venait d’assister à un déplacement de Jordan Bardella dans une ferme du Loiret, reproche à « les Mustapha, les tout-ce-que-vous-voulez » de « ne pas respecter les coutumes de la France ». Sa compagne, dont le visage est flou, s’en prend à l’infirmière qui dit vivre en France depuis trente ans.

« Nous faisons ce que nous voulons, nous sommes chez nous »
« Te revoilà ? On t’a invitée ? Non ! Tu pars ! J’ai quitté les HLM à cause de gens comme toi », déclare la femme. « Nous faisons ce que nous voulons, nous sommes chez nous. Va à la niche ! » Alors que sa voisine tente de répondre, elle persiste : « Ne renverse pas la situation, c’est bien de ta faute. Il suffit de voir ces choses dégoûtantes que tu as dans les cheveux », faisant référence aux cheveux tressés de l’infirmière.

Dans une interview pour le journal La Voix du Nord, Marine Le Pen, une politicienne d’extrême droite, critique l’émission Envoyé Spécial, jugée comme étant extrêmement orientée vers la gauche. Elle questionne pourquoi les médias ne présentent pas une femme impliquée dans une dispute de voisinage sous l’angle de sa militantisme communiste et de ses croyances suprémacistes panafricaines sur les plateformes sociales. Le Pen, qui est actuellement en course pour son réélection dans le 11e district de Pas-de-Calais, se base sur une position probablement inspirée par un article de Boulevard Voltaire, une plateforme de droite, selon le journal régional.

Marine Le Pen propose ensuite que les remarques émises par le couple au centre du conflit ne sont pas racistes. Son argument intervient après la suggestion du parquet de Montargis que les actions et déclarations du couple pourraient être interprétées comme étant de nature raciste, et mettre en accusation publique et non publique à caractère racial, provocation publique à la discrimination et violence sans incapacité à caractère racial.

Le Pen argue que l’expression « va dans ta niche » peut simplement être le reflet d’une hostilité mutuelle et ne pas être attribuée au racisme. Elle interroge, « Est-ce raciste si je l’utilise vis-à-vis de mes amis? Vous êtes ceux qui concluez qu’il y a du racisme à cause de la couleur de peau de la personne concernée. C’est honteux », ajoute-t-elle.

Le Pen qualifie finalement l’affaire comme étant « biaisée ».

Alors que l’employée du tribunal de Montargis apparaît anonymement dans le reportage, Eric Dupond-Moretti, le ministre de la Justice, a exprimé son mécontentement samedi sur le réseau social X. Il a exhorté les responsables de la cour d’appel d’Orléans à préparer un rapport d’enquête rapide pour suspendre provisoirement l’employée pour les commentaires inexcusables présentés dans la vidéo. Il a fermement déclaré que la haine n’a pas de place dans nos tribunaux.

En ce qui concerne les partisans de son parti qui composent le couple en question, la leader du Rassemblement national, Marine Le Pen a déclaré : « Ils ne sont ni dirigeants, ni candidats. Peut-être des électeurs… Suis-je coupable? Êtes-vous responsable de vos lecteurs? Cette affaire est manipulée pour laisser entendre que l’accession au pouvoir du Rassemblement national encouragerait spontanément le racisme ».

Plusieurs personnalités de gauche ont été choquées par cette séquence, surtout sur le réseau social X, où elle a été visionnée plus de 3 millions de fois en douze heures. Olivier Faure, le chef du Parti socialiste a affirmé: « Le racisme banal encouragé par la montée du RN doit cesser. Finalement, c’est peut-être Divine, une aide-soignante, qui prend soin de nous un jour. Non seulement cette femme est légitime dans ce pays, mais je lui exprime aussi ma gratitude pour sa dignité. »

Damien Maudet, ancien député de La France insoumise, s’est montré réprobateur en déclarant « Ces deux racistes déshonorent notre drapeau. L’extrême droite cause la ruine de notre pays. »

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 843
Politique

Richard Ferrand nommé chez Elsan

12 juillet 2024
Richard Ferrand, ancien président de l'Assemblée nationale (2018-2022) et allié d'Emmanuel Macron, a été nommé président du conseil de surveillance d'Elsan, selon ce qu'a révélé l'Agence France-Presse ce vendredi 12…
example 795
Politique

Crise politique rebat ambitions présidentielles

12 juillet 2024
Bruno Le Maire, le numéro deux du gouvernement, se sent nostalgique le lundi 17 juin, dans son grand bureau à Bercy. Une semaine après la dissolution abrupte de l'Assemblée nationale,…
example 778
Politique

« Le Pen promet censure gouvernementale »

12 juillet 2024
Anna Villechenon, Cécile Bouanchaud, Marie Pouzadoux, Julien Lemaignen, Agnès Gautheron, Glenn Cloarec et Charlotte Herzog ont tous participé à la création de ce live. Vous pouvez lire l'ensemble de nos…