×
google news

« Ravier, sénateur Reconquête, relaxé en appel »

Stéphane Ravier, le sénateur du parti Reconquête ! fondé par Éric Zemmour, a été blanchi par la cour d’appel le mardi 18 juin suite à une accusation de diffamation raciale liée à un tweet. Ce tweet disait que l’immigration nuisait à la jeunesse française. En juillet 2021, Ravier a partagé sur la plateforme sociale X une image d’un jeune vendeur de téléphones tué à l’arme blanche dans la Seine-et-Marne le jour précédent, avec le commentaire « Théo, 18 ans, tué par un Sénégalais à #ClayeSouilly. L’immigration nuit à notre jeunesse ».

Suite à des alertes de la Licra, de la Ligue des droits de l’homme et de la Maison des potes, toutes trois organisations civiles, le parquet de Marseille avait assigné Ravier en justice, arguant qu’il avait visé « les migrants », un groupe spécifique. Cependant, la cour d’appel a jugé que le parquet avait extrapolé les déclarations de Ravier, qui n’avait utilisé que le mot « immigration ».

La cour a affirmé que l’expression « les immigrants tuent », « les migrants tuent » ou « les Sénégalais tuent », aurait éliminé toute possibilité d’interprétation. Selon les juges, une telle déclaration aurait clairement stigmatisé un groupe de personnes en raison de leur ethnie, leur origine, leur appartenance nationale ou religieuse. Ils ont conclu que Ravier n’avait pas ciblé un « groupe suffisamment déterminé ».

Les juges ont conclu que le terme « immigration » utilisé par le sénateur d’extrême droite ne visait pas un groupe spécifique, lui accordant donc le bénéfice du doute. Ce jugement, également formulé par le tribunal correctionnel de Marseille le 7 juillet 2023, a entraîné le rejet des demandes de dommages et intérêts des parties civiles. Auparavant, le 29 mai, Stéphane Ravier avait été condamné à six mois de prison avec sursis et à une année d’inéligibilité par ce même tribunal pour prise illégale d’intérêts, suite à l’embauche de son fils dans les services municipaux de Marseille, alors qu’il était maire de secteur. M. Ravier a interjeté appel de cette décision, l’audience en appel n’ayant pas encore été fixée.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 843
Politique

Richard Ferrand nommé chez Elsan

12 juillet 2024
Richard Ferrand, ancien président de l'Assemblée nationale (2018-2022) et allié d'Emmanuel Macron, a été nommé président du conseil de surveillance d'Elsan, selon ce qu'a révélé l'Agence France-Presse ce vendredi 12…
example 795
Politique

Crise politique rebat ambitions présidentielles

12 juillet 2024
Bruno Le Maire, le numéro deux du gouvernement, se sent nostalgique le lundi 17 juin, dans son grand bureau à Bercy. Une semaine après la dissolution abrupte de l'Assemblée nationale,…
example 778
Politique

« Le Pen promet censure gouvernementale »

12 juillet 2024
Anna Villechenon, Cécile Bouanchaud, Marie Pouzadoux, Julien Lemaignen, Agnès Gautheron, Glenn Cloarec et Charlotte Herzog ont tous participé à la création de ce live. Vous pouvez lire l'ensemble de nos…