×
google news

« Législatives 2024: Macron défend son bilan »

En transformant la scène politique française, le Président a pris la décision surprenante de dissoudre l’Assemblée nationale le dimanche 9 juin. Cette action découle du succès du Rassemblement national lors des élections européennes. Suite à cette dissolution, des élections législatives anticipées seront organisées le 30 juin et le 7 juillet. Restez avec Le Monde pour suivre toutes les manœuvres politiques et les premières étapes de la campagne.

Le Président Emmanuel Macron envisage de faire une conférence de presse le mercredi à 11 heures pour discuter de son orientation politique envisagée pour le pays en prévision des prochaines élections législatives anticipées, selon les sources proches du Président.

En outre, une dispute a éclaté au sein des Républicains mardi, lorsque le président Eric Ciotti a provoqué une crise en proposant une alliance avec le Rassemblement national et ses candidats. Beaucoup de figures importantes du parti LR pensent que la suggestion de Ciotti mène à une impasse et ont pressé Ciotti de démissionner du poste de président.

Pendant ce temps, du côté gauche, Raphaël Glucksmann, le leader du Parti socialiste et de Place publique, qui est arrivé en tête du côté de la gauche avec 13,83 % des voix lors des élections européennes, a de nouveau exprimé ses conditions pour un rapprochement avec les gauches, soulignant la nécessité d’adopter une ligne social-démocrate et pro-européenne.

Marion Maréchal, de l’extrême droite, a confirmé que le RN « rejette l’idée d’un accord » avec Reconquête !, refusant « toute association » avec Eric Zemmour.

Pour plus de détails, vous pouvez consulter les résumés des événements des 24 dernières heures ici pour dimanche et lundi, et ici pour mardi.

Des analyses supplémentaires, des reportages, des tribunes sur la dissolution et les prochaines élections législatives peuvent être trouvés en suivant ce lien.

Pour mieux comprendre, voici un récit décrivant comment la dissolution de l’Assemblée nationale a été envisagée à l’Elysée.

Dans l’éditorial du « Monde », après la dissolution de la Chambre des députés, il reste trois semaines pour prévenir la catastrophe. Les députés sortants, abasourdis, emballent leurs effets personnels. En Bretagne, à la suite des élections européennes, le RN domine largement dans tous les régions. Selon une chronique, le président, en jouant constamment avec le danger, pourrait finalement se faire du mal, entraînant le pays dans une crise complète. Le calendrier pour les élections législatives est également en place. Par ailleurs, la dissolution de l’Assemblée Nationale est considérée comme un pari audacieux et risqué dans une tribune.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1285
Politique

« Assemblée Nationale: Retour à la Case Départ »

19 juillet 2024
Emmanuel Macron reste à la présidence et Gabriel Attal à Matignon, tandis que Yaël Braun-Pivet demeure à la présidence de l'Assemblée nationale, malgré la dissolution de l'Assemblée il y a…
example 1277
Politique

Manifestation à Paris pour gouvernement gauche

19 juillet 2024
Le live a été animé par des personnalités telles que Minh Dréan, Marie Pouzadoux, Geoffroy Clavel, Solène L’Hénoret et Marie Slavicek. Pour plus d'informations sur la campagne des législatives, veuillez…
example 1272
Politique

« Qui deviendra président de l’Assemblée? »

19 juillet 2024
Le live a été animé par plusieurs personnes, notamment Minh Dréan, Marie Pouzadoux, Geoffroy Clavel, Solène L’Hénoret et Marie Slavicek. Vous pouvez lire tous nos reportages sur la campagne électorale…
example 1268
Politique

« Défaite du Nouveau Front, obstacle vers Matignon »

19 juillet 2024
/"Le Nouveau Front populaire (NFP) a réussi à s'unifier derrière un seul candidat pour la présidence de l'Assemblée nationale, mais cela n'a pas été suffisant. André Chassaigne, représentant communiste du…