×
google news

« Élections 2024: La France Insoumise Quatrième »

Selon les premières estimations d’Ipsos pour France Télévisions, Radio France, France 24/RFI, Public Sénat/LCP Assemblée nationale, Manon Aubry peut aspirer à représenter La France insoumise (LFI) avec huit députés au Parlement européen, grâce à un score de 8,7 % aux élections européennes. La campagne de LFI qui conciliait l’engagement envers la cause palestinienne, une conflictualité ouverte et des principes de gauche radicale contre une Europe néolibérale, a permis à Aubry d’augmenter son score par rapport à celui d’il y a cinq ans, même si elle n’a pas atteint le score à deux chiffres que certains membres de son organisation espéraient suite à la lecture des derniers sondages de la fin de campagne vendredi dernier.

La campagne, qui a également mis en exergue la personnalité de Jean-Luc Mélenchon prétendant le vote comme un prélude à l’élection présidentielle de 2027, a consolidé le mouvement sur une base légèrement plus large que celle de 2019. Néanmoins, cela marque également la fin d’un rapport de force à gauche qui se basait sur son score présidentiel de 21,95 %. En effet, le candidat du Parti socialiste et de Place publique a creusé un écart de plus de cinq points de pourcentage avec LFI. Par conséquent, la gauche modérée, précédemment alignée derrière LFI sous l’égide de la Nupes, a retrouvé la possibilité de proposer un nouveau récit.

L’engagement pour la cause palestinienne a constitué un élément clé de cette stratégie.

La France insoumise, ayant insisté pendant plusieurs mois sur l’importance d’une liste d’union, a préférentiellement présenté l’élection européenne comme un vote de moindre importance, sachant que contrairement à la présidentielle, le résultat ne lui est pas bénéfique. En 2019, les 6,31% de vote obtenus par Manon Aubry avaient été une déception. Toutefois, ce dimanche, la députée européenne améliore son score par rapport à 2019, après une campagne remarquée notamment pour son activisme en faveur de la cause palestinienne. Avec un estimé de 8,7%, LFI est censé envoyer à Bruxelles l’avocate franco-palestinienne Rima Hassan, positionnée en septième place sur la liste et devenue l’icône de cette cause au sein du parti.

Pourtant, malgré ce résultat qui renforce la représentation de LFI au Parlement européen, les dirigeants du mouvement, principalement Jean-Luc Mélenchon, ont utilisé les derniers jours de la campagne pour remettre en question l’honnêteté du vote. « Assez des électeurs rayés dans les quartiers défavorisés! Assez des professions de foi non distribuées! Assez des bulletins de vote non délivrés! » a-t-il déclaré dimanche 2 juin lors d’un rassemblement à Garges-lès-Gonesse (Val-d’Oise). Le jour du scrutin, des membres influents du mouvement insoumis comme Manuel Bompard diffusaient des informations de terrain – radiations, bulletins LFI non disponibles – alimentant ainsi la rumeur d’une abstention délibérément favorisée par les autorités publiques.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 837
Politique

« Législatives 2024: LR exclut Eric Ciotti »

13 juin 2024
Suite à la victoire significative du Rassemblement national lors des élections européennes, le président de la République a pris la décision inattendue de dissoudre l'Assemblée nationale le dimanche 9 juin.…
example 822
Politique

Macron rejette contribution retraités effort budgétaire

12 juin 2024
Le parti gouvernemental et Le Rassemblement national, sollicitent l'important vote des retraités en pleine querelle. Face aux accusations continues de l'extrême droite affirmant qu'il prépare discrètement une réduction des retraites…