×
google news

« Dissolution Assemblée: Braun-Pivet préférait coalition »

Le direct live a été animé par plusieurs personnes dont Romain Del Bello, Agnès Gautheron, Marie Pouzadoux et Sandra Favier.

En France, le parti du Rassemblement national, dirigé par Jordan Bardella, a dominé les élections européennes avec 31,5 % des votes, surpassant largement le parti présidentiel, qui a reçu 14,6 % des votes. De manière inattendue, le Président Emmanuel Macron a annoncé la dissolution de l’Assemblée nationale.

Marine Le Pen, la leader du parti d’extrême droite, a exprimé sa satisfaction suite à cette annonce présidentielle. Elle a montré un optimisme quant à la capacité du public à soutenir les candidats de son parti lors des élections du 30 juin et 7 juillet, réitérant que son parti est prêt à assumer la responsabilité du pouvoir.

Dans la gauche, il y a eu un appel à l’unité en préparation pour les élections législatives. François Ruffin (LFI) a proposé une « front populaire », tandis qu’Olivier Faure (PS) a suggéré un « rassemblement utile », en tenant compte du nouveau « rapport de force » après les résultats de Raphaël Glucksmann, qui était en tête des listes de la gauche. Marie Toussaint, la tête de liste d’Europe Ecologie Les Verts (EELV), a exprimé son espoir d’une discussion entre les acteurs de la gauche.

Au niveau des affaires européennes, le Parti Populaire Européen (PPE) conserve sa position de leader au Parlement de Strasbourg, avec une projection de 186 députés.

La droite radicale fait des progrès significatifs dans plusieurs pays, prenant la tête en Italie et en Autriche et se classant deuxième en Allemagne. Les partis nationalistes et souverainistes occupent un quart des sièges de l’assemblée européenne.

Pour en savoir plus :
Histoire. Le parcours tumultueux du Rassemblement national, de l’enthousiasme à la stupéfaction suite à leur performance impressionnante aux élections européennes et l’annonce d’une dissolution
Histoire. Suite à la performance notable de Raphael Glucksmann aux élections européennes de 2024, les divisions au sein du Parti socialiste surgissent en prévision des élections législatives
Pour comprendre. Qu’implique la dissolution de l’Assemblée nationale ?
Analyse. Dissolution de l’Assemblée : Le pari risqué d’Emmanuel Macron pour remettre son mandat sur les rails après la défaite aux élections européennes
Reportage. Au sein de la Mutualité, les macronistes se retrouvent entre déni et stupéfaction face à la dissolution de l’Assemblée
Comparatif des programmes. Quels sont les plans des principaux candidats ?

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1557
Politique

« Législatives 2024: Poutou en difficulté, Aude »

23 juin 2024
Philippe Poutou, une figure emblématique du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) et maintenant soutenu par le Nouveau Front Populaire (NFP), se lance dans une bataille difficile dans le département de l'Aude…