×
google news

« Orban invite Le Pen, Meloni pour l’Europe 2024 »

D’après les proches du Premier ministre, Gabriel Attal est déterminé à « donner tout ce qu’il a » lors des dix derniers jours avant le vote. Le Premier ministre français a l’intention de « mobiliser toutes ses forces » pendant la dernière étape de la campagne des élections européennes afin de soutenir la liste du parti présidentiel, dirigée par Valérie Hayer, qui est actuellement en retard dans les sondages par rapport à celle de l’extrême droite. Comme l’ont expliqué les membres de son entourage à l’Agence France-Presse (AFP): « C’est lors des derniers jours et de la dernière semaine que la situation est déterminé. Il est crucial que nous donnions tout pour cette bataille. »

Suite à son débat contre Jordan Bardella, Gabriel Attal a confié au Monde, dans l’article de Claire Gatinois et Nathalie Segaunes, qu’il a réussi à « dynamiser les militants » et à « rétablir l’équilibre » politiquement, ce que l’aile gauche macroniste avait jugé trop incliné vers la droite après le vote du projet de loi sur l’immigration: « Je suis fier de ne pas être d’accord avec [Jordan Bardella] et je ne tolérerais jamais que l’on considère qu’il y a un criminel ou un terroriste caché derrière chaque immigrant », insiste-t-il, tout en admettant que le « duel » n’aura probablement pas beaucoup d’influence sur la campagne des élections européennes.

Lire aussi |

« L’évolution des dix prochains jours pourrait être aussi significative, voire plus, que ce qui s’est passé ces trois derniers mois », rappelle le résident de Matignon au Monde, se remémorant les élections européennes de 2019 qui se sont décidées lors de la fin de la campagne. Les prospectus le montrant en souriant aux côtés de Valérie Hayer, imprimés dans la nuit suivant le débat, se vendent « comme des petits pains », affirme-t-il.

Le Premier ministre, qui a déjà participé à des rassemblements avec Valérie Hayer, assistera à l’assemblée publique de la majorité ce samedi à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), par exemple. Il participera également dans divers médias, commençant par la station de radio RTL, jeudi matin à 7h30.

De nombreux scénarios politiques surgissent à l’approche du scrutin du 9 juin, y compris une possible coalition avec la droite. Un conseiller de l’exécutif cependant, croit que tous ceux qui tentent de prédire l’issue après le 9 juin font une erreur, car la campagne n’est pas encore terminée. Selon lui, pour quelques Français, la campagne ne fait que commencer. Alors qu’il reste moins de deux semaines avant le vote, la liste présidentielle peine dans les sondages avec environ 16 % des intentions de vote, bien en deçà de la liste de M. Bardella à 34 %, et suivie de près par la liste de Raphaël Glucksmann à environ 14 %.

Au cours de la campagne officielle pour les élections européennes, qui a débuté lundi et se terminera le 7 juin à minuit, les services de l’Etat sont normalement contraints de s’abstenir de communiquer, une tradition qui s’applique principalement aux ministres et préfets. Le Premier ministre a donc présenté sa réforme de l’assurance-chômage dimanche, juste avant l’entrée en vigueur de cette période de réserve électorale.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 975
Politique

Suspension de l’exclusion d’Eric Ciotti

15 juin 2024
Deux assemblées politiques successives avaient pris la décision d'évincer Eric Ciotti de leur parti. Cependant, vendredi 14 juin, suite à une action en justice initiée par Ciotti lui-même, la juge…