×
google news

« Élections: Verts allemands cibles droite extrême »

L’influence des écologistes dans le futur Parlement européen sera fortement déterminée par la performance des Verts allemands lors de l’élection du 9 juin. En ce moment, ils détiennent 21 des 72 sièges du groupe des Verts/Alliance libre européenne. Ce fait est une conséquence des 20,5% de votes qu’ils ont reçus en 2019, ce qui était le meilleur résultat de leur parcours politique en Allemagne.

Les élections européennes de cette année semblent beaucoup plus compliquées pour les Verts allemands. « Il y a cinq ans, nos problématiques étaient prioritaires. Nous étions soutenus par une dynamique qui a pris la forme de grandes protestations des jeunes pour le climat, ce qui était particulièrement significatif en Allemagne », rappelle Hannah Neumann, élue eurodéputée en 2019, à l’âge de 35 ans. « Cependant aujourd’hui, le débat politique a radicalement changé. Les questions environnementales sont désormais reléguées, derrière d’autres préoccupations telles que le pouvoir d’achat et l’inflation, ce qui rend les choses difficiles pour nous », ajoute-t-elle.

Bien sûr, les Verts allemands ne sont pas les seuls touchés par ces changements, qui affectent toute l’Europe. Néanmoins, ils ont un autre obstacle : le fait d’être au gouvernement. Seuls trois autres pays de l’Union européenne, l’Autriche, la Belgique et l’Irlande, partagent cette situation. « En 2019, nous étions dans l’opposition, ce qui nous offrait la possibilité de facilement dénoncer les faiblesses du gouvernement. Cependant, depuis 2021, nous faisons partie du gouvernement. Donc, nous avons perdu cet avantage pour mener notre campagne », explique Mme Neumann.

« Nous sommes des épouvantails. »

Lors des élections régionales d’octobre 2023 en Bavière et en Hesse, la participation des Verts à la coalition du SPD, dirigée par le chancelier social-démocrate Olaf Scholz, a coûté cher. Ils ont connu une baisse de 3 et 5 points respectivement dans ces deux régions de l’ouest par rapport à 2018. L’image du gouvernement fédéral ne s’est pas améliorée depuis, comme le montre le baromètre mensuel ARD-DeutschlandTrend du 2 mai. Il a révélé que 79% des personnes interrogées étaient mécontentes du gouvernement, le même pourcentage qu’avant les élections en Bavière et en Hesse.

Martin Häusling, député européen écologiste depuis 2009 et candidat pour un quatrième mandat, anticipe que cette méfiance de la population se traduira par de faibles performances électorales le 9 juin. « Appartenir à un gouvernement aussi impopulaire est sans aucun doute un problème et nous le ressentirons dans les scrutins, » affirme-t-il. En tant qu’expert en agriculture, il a réalisé lors du récent mouvement de contestation des agriculteurs combien les Verts sont considérés négativement dans ce domaine mais aussi dans d’autres secteurs de la société. La prise de conscience de cette désapprobation a été renforcée par l’augmentation du nombre d’agressions dont les Verts sont victimes.

En 2023, sur les 2 790 crimes perpétrés contre des élus ou des activistes des sept partis représentés au Bundestag, 1 219, soit près de la moitié, ont ciblé les Verts. Ils ont subi plus d’actes criminels que les représentants de l’AfD (478) et du SPD du chancelier Scholz (420).

Le reste de cet article est réservé aux abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 970
Politique

« 2024: Derrière le vaudeville, choix Ciotti »

15 juin 2024
Pour longtemps, l'imaginaire politique conservateur en France a été rempli de moments qui semblent extraits d'une tragédie de Shakespeare. À la suite de l'aveuglement de Mai '68, imaginons le vieux…
example 949
Politique

Élections: Vote écolo baisse en ville

14 juin 2024
Deux ans avant les prochaines élections municipales, les grandes villes dirigées par les maires écologistes ont noté une baisse notable des résultats politiques familiaux lors des élections européennes. Malgré une…