×
google news

Glucksmann regrette exclusion débat Attal-Bardella

Raphaël Glucksmann, tête de liste du Parti socialiste-Place publique, s’est exprimé sur son exclusion du débat du 23 mai entre le Premier ministre Gabriel Attal et Jordan Bardella, candidat du Rassemblement National (RN). Le débat se déroulant deux semaines avant l’élection européenne, celui-ci s’est tenu dimanche 12 mai. Selon certains sondages, la liste commune de Glucksmann est juste derrière celle du camp présidentiel.

M. Glucksmann a critiqué ce « faux duel » mettant en scène l’extrême droite et le camp présidentiel, affirmant qu’il « invisibilise » également la candidate macroniste Valérie Hayer. Il a posé la question de la normalité d’un débat organisé par le service public mettant en avant la droite et l’extrême droite, tout en excluant la gauche.

Glucksmann a soulevé la question de la pertinence d’exclure une liste placée au coude à coude dans les sondages avec celle du camp macroniste. Il a remis en cause le rôle du service public, clamant qu’il devrait servir l’intérêt du public et non celui du gouvernement. Il a également décrié le fait que Valérie Hayer soit rendue invisible et remplacée par le Premier ministre qui n’est pas candidat.

Quant au « faux duel » entre le gouvernement et l’extrême droite, entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, et entre M. Attal et M. Bardella, Glucksmann a noté ses regrets et a averti du danger que cela représente.

La dernière vague de l’étude électorale menée par Ipsos, en association avec Cevipof, l’Institut Montaigne, la Fondation Jean Jaurès et Le Monde, révèle que la liste menée par Jordan Bardella reçoit 32 % des intentions de vote, en comparaison avec celle de Valérie Hayer, soutenue par la majorité, qui reçoit 17 %. Cette dernière est de plus en plus concurrencée par la liste menée par Raphaël Glucksmann, qui se situe à 14 %. Ces résultats ont été publiés à la fin du mois d’avril.

Un débat a été prévu entre le chef du gouvernement et Jordan Bardella, qui aura lieu le 23 mai à partir de 20h15 sur France 2. Ce débat sera présenté par la journaliste Caroline Roux, comme indiqué par le groupe de télévision public. Son organisation a été dévoilée en début de semaine suite à la demande d’Emmanuel Macron au premier ministre de s’engager « au maximum » dans la campagne européenne le week-end dernier. Cette demande intervient suite à une absence remarquable de dynamisme du côté présidentiel dans les sondages.

Raphaël Glucksmann avait déjà débattu avec Jordan Bardella le 12 avril sur France Inter mais n’a jamais affronté Valérie Hayer ou Gabriel Attal.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1371
Politique

Durcissement règles assurance-chômage pour économies

23 mai 2024
Les détails de la réforme de l’assurance-chômage commencent à être dévoilés. Catherine Vautrin, la ministre du travail, a entamé une série de discussions mercredi 22 mai avec des leaders syndicaux…