×
google news

« Bruno Le Maire est en quête de son chemin politique. »

Selon les mots de Michel Houellebecq, Bruno Juge, un personnage de son dernier roman, Anéantir, est un personnage marginal dans le domaine de la vie politique réelle. Le roman présente Juge comme une sorte de doublure fictive du ministre de l’économie Bruno Le Maire. Il est dépeint comme un homme décent ayant la confiance du président et ayant de grandes chances de lui succéder. Cependant, sa popularité laisse à désirer, car les gens ne le trouvent pas assez chaleureux ou empathique, malgré sa compétence et son intégrité évidentes.

Dans la vraie vie, Bruno Le Maire, qui a passé les sept dernières années à Bercy, affirme qu’il ne pense pas à son futur politique. Pourtant, son dernier livre, La Voie française, publié le 20 mars et son sixième depuis 2017, semble être une déclaration d’intentions pour l’élection de 2027. Ce texte politique, bien qu’il soit plus court que les précédents, aborde de nombreux sujets dont l’économie, la souveraineté, les finances publiques, l’écologie, la lutte contre la drogue, les réformes institutionnelles, la laïcité et l’exercice du pouvoir. Le document propose également des réformes nécessaires pour « finir ce qu’on a commencé » et afin d’éviter une défaite électoral en 2027. Le Maire aborde également le « déclassement » qui tourmente la France, un pays « jamais content de son sort ».

Le Ministre, s’exprimant sur France Inter le 18 mars, a souligné qu’il était en poste et non en campagne, et a rappelé la parution de son ouvrage-programme de plus d’un millier de pages. En effet, de nombreuses idées présentées ont été précédemment mentionnées par lui-même ces derniers mois. Ces propositions sont conformes au programme de Macron, centré sur l’emploi et les réformes destinées à libérer les dynamiques économiques, même si certaines s’étendent au-delà. Cependant, il mentionne que « Pompidou, succédant à de Gaulle, n’a pas tenté de réécrire l’histoire écrite par son prédécesseur ».

Il préconise de « Transformer l’Etat-providence en un Etat gardien ». Pour atteindre le plein emploi, il envisage de confier la gestion de l’assurance-chômage à l’état plutôt qu’aux acteurs sociaux. Il propose de reconsidérer l’ajustement du salaire minimum par rapport à l’inflation pour favoriser une croissance salariale plus dynamique offrant une meilleure corrélation avec la productivité. Il envisage également d’intégrer un élément de capitalisation pour financer les retraites face au vieillissement démographique. Il propose de focaliser le système de santé sur les plus vulnérables et les personnes âgées, au lieu du modèle actuel de « bar ouvert ». De plus, il souhaite repenser le financement du modèle social français en se tourne davantage vers la TVA, un impôt touchant tout le monde, plutôt que les taxes sur le travail.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés, ce qui représente encore 60,67% du contenu total à lire.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1115
Politique

Interview Gabriel Attal sur BFM-TV

19 avril 2024
Gabriel Attal, lors de son centième jour en tant que premier ministre, a défendu son bilan lors d'une interview sur BFM-TV le jeudi 18 avril. Il avait précédemment promis une…
example 1103
Politique

Macron: Nouveau Discours Européen à Sorbonne

18 avril 2024
Emmanuel Macron s'apprête à délivrer un autre discours majeur à la Sorbonne, dans lequel il dévoilera ses plans concernant l'Europe. Le discours aura lieu le jeudi 25 avril, comme il…
example 1090
Politique

Braun-Pivet prépare présidentielle 2027

18 avril 2024
Chaque président de l'Assemblée nationale doit relever un défi complexe : comment s'engager activement dans son rôle institutionnel sans se trouver mise à l'écart du débat politique ? Yaël Braun-Pivet…